26 février 2024

L’ascension de Christiane Bouillé

Christiane Bouillé, anciennement présidente du Carrefour mondial de l’accordéon, vient d’être nominée codirectrice générale de l’ensemble musical réputé, les Violons du Roy et de la Chapelle de Québec. Une nouvelle étape dans sa carrière afin de faire rayonner la musique partout en province, voire à l’international.   Cette nomination lui permet de joindre officiellement l’équipe des Violons du Roy. Depuis 2019, elle travaillait précédemment au sein de l’orchestre symphonique de Lévis à titre de directrice générale. Les Violons du Roy étaient à la recherche d’un codirecteur depuis un moment déjà, et ce, dans l’optique de compléter l’équipe en compagnie de M. Patenaude, à la direction depuis 28 ans. Grâce à ses expériences professionnelles acquises, elle a reçu un appel l’invitant à appliquer dans le processus d’embauche. Pour sa part, la codirectrice s’occupera davantage du volet administratif, alors que M. Patenaude s’occupera, quant à lui, du volet plus artistique. Situés dans la Capitale-Nationale, ils poursuivront leur collaboration avec différents organismes artistiques du Québec afin de bénéficier des forces complémentaires de chacun. Étant un orchestre de chambre d’importance, Mme Bouillé était intéressée de se joindre à l’équipe. « C’est un orchestre qui s’est développé beaucoup avec des standards de qualité, dans leur interprétation et dans leur choix d’auditoires. » Elle rappelle que l’orchestre voyage au niveau provincial, national et même à l’international. « Ils sont en tournée aux États-Unis régulièrement, en plus d’aller à l’extérieur, dans d’autres pays. » Elle qualifie les Violons du Roy comme étant un bijou du Québec. Selon la nouvelle codirectrice, il est possible d’y découvrir des talents de partout au Québec. Ces artistes ont permis de développer des standards élevés et une réputation incontournable. Elle souligne que les Violons du Roy sont formés de 14 artistes permanents et, selon les spectacles et numéros, l’ajout de musiciens connexes.

Passage marqué Rappelons que la nouvelle codirectrice s’est beaucoup impliquée dans la région magnymontoise de 1986 à 2019. Elle a occupé le poste de commissaire industriel et de directrice générale de la Corporation de développement économique de la MRC. Elle a également travaillé pour la Caisse Desjardins de la MRC de Montmagny pendant plusieurs années. Elle s’est investie au sein du Carrefour Mondial de l’Accordéon où elle a occupé le poste de présidente pendant plus de 20 ans. Elle a travaillé notamment dans l’élaboration de la fondation de l’École Internationale de Musique, le développement des Arts de la scène et du déploiement d’activités de rayonnement culturelles. « On a contribué comme Carrefour à bien des choses! »

Poursuivre le rayonnement Sa mission principale est de faire rayonner les Violons du Roy à l’échelle mondiale. Elle souhaiterait également que les Violons aient tout en main pour pouvoir poursuivre leur développement, et ce, en termes d’accompagnement. « Être encore plus performant pour rayonner davantage. C’est un bel ensemble qui mérite d’être connu», souligne-t-elle. « C’est vraiment d'aider à ce que la musique prenne le premier plan et qu’on puisse mettre de l’avant la qualité des artistes », ajoute-t-elle. Elle trouve agréable que des artistes de l’étranger, tout comme les passionnés de musique de la région, puissent venir découvrir l’ensemble musical.

40e saison Les Violons du Roy entameront prochainement leur 40e saison. Ils performeront à Québec et Montréal, tous les jeudis et vendredis. Ils voyageront dans les différents festivals de musique classique de la province. Des activités jeunesse sont également prévues dans les écoles afin de développer le côté créatif des jeunes autour de la musique de Vivaldi. Éventuellement, Mme Bouillé n’empêche pas la possibilité que les Violons du Roy viennent performer à Montmagny, si l’opportunité se présente. La scène de Montmagny se voudrait un bon endroit pour les accueillir, selon elle.