10 juin 2024

Les boîtes à chansons, un phénomène musical à découvrir

En plus de célébrer ses 15 ans d’existence, le Musée de la mémoire vivante a récemment lancé une nouvelle exposition, « Au rythme des boîtes à chansons». Les responsables ont rencontré 42 personnes afin de recueillir leurs commentaires sur ce phénomène qui a marqué le milieu musical pendant des décennies. Une boîte à chansons est un endroit pour écouter de la musique, principalement d’un chansonnier. Il peut aussi y avoir du théâtre ou des projections de films. « C’est un lieu où les gens se rendent pour se divertir », précise la directrice générale, Mme Bianka Roy. L’idée de cette exposition a été proposée par André Mathieu, résident de Lévis, en 2018. Alors qu’il visitait le Musée, le concept de mémoire vivante lui a plu! Il a donc décidé de donner ses archives sur sa propre boîte à chansons « La Catastrophe » pour qu’elle soit utilisée à cet effet. Il a également profité de l’occasion pour témoigner de son expérience.

Le projet a débuté officiellement en 2021 alors qu’un employé saisonnier du Musée, Simon Desjardins, commençait des recherches en profondeur sur le phénomène des boîtes à chansons au Québec dans le cadre de ses études. Celui-ci a réalisé des entrevues avec des artistes au niveau provincial tels que Claude Gauthier, Pierre Letourneau, Mouffe, etc. De plus, il a rencontrée plusieurs propriétaires de boîtes à chansons dans le but de bonifier les témoignages. « C’était une façon de comprendre le phénomène et l’époque. Des spectateurs ont aussi partagé la mémoire qu’on retrouve dans l’exposition », explique Mme Roy. Le Musée a été capable de recenser 135 boîtes à chansons sur une carte interactive. Puisqu’il est difficile de toutes les identifier, certaines d’entre elles étant éphémères, il est encore possible pour les visiteurs d’en situer quelques-unes. Ils sont aussi invités bonifier la carte en ajoutant des informations supplémentaires sur celles déjà identifiées. « C’est vraiment un mouvement qui s’est répandu partout au Québec. On a rencontré des gens autant du Saguenay que de la Côte-Nord et même d’Acadie. »

Ils ont pu accumuler près de 29 heures et sept minutes d’enregistrement à ce sujet. L’organisation a effectué une sélection dans le contenu pour que les visiteurs puissent se faire une idée complète du phénomène. Riche en histoire Les boîtes à chansons ont permis à la musique québécoise de se développer. « C’est vraiment là que les gens vont écrire des paroles de chansons et faire la tournée des boîtes avec leur guitare et leur musique. » Les boîtes à chansons se retrouvaient dans différents endroits plus insolites les uns que les autres. Par exemple, des granges telle la Roche à Veillon ou même dans une porcherie, des sous-sols d’église, des écoles, etc.

Il y a peu de boîtes à chansons qui existent encore aujourd’hui. Toutefois, il est possible d’en retrouver à quelques endroits. « C’est un mouvement qui est éphémère. Ça va commencer rapidement à la fin des années 50 (…) et ça va s’étendre jusqu’à la fin des années 70. » Des boîtes à chansons ont une courte durée de vie. Bien que certaines ont duré pendant quatre ans, d’autres pouvaient être accessibles seulement le temps d’une fin de semaine. Le Musée travaille présentement à l’élaboration d’une exposition sur les cartes des souhaits à l’automne. L’organisation se dit prête pour le restant de l’été et différentes activités sont organisées à cet effet.