22 février 2024

Premier défi des recrues: plus de 1100 élèves explorent l’univers de la formation professionnelle

Le Centre de formation professionnelle de L'Envolée de Montmagny vibrait d’une intensité peu commune les 24 et 25 octobre dernier. Et pour cause puisque la Commission scolaire de la Côte-du-Sud y présentait son premier Défi des recrues, en collaboration avec Compétence Québec. C’est ainsi que 1100 élèves, provenant des sept écoles secondaires du territoire, ont découvert les métiers de la formation professionnelle.

Musique, applaudissements nourris, cris de ralliement, dès l’entrée on sentait que l’enthousiasme était au rendez-vous. Ce jour-là, les jeunes de Casault, de Saint-Paul et de Bon-Pasteur s’attaquaient aux 24 défis semés sur la route de l’exploration des différents programmes offerts dans les trois centres de formation professionnelle de la commission scolaire. Les secteurs d’activité représentés étaient les suivants : Alimentation et tourisme, Fabrication mécanique, Administration, Commerce et informatique, Équipement motorisé, Santé et Agriculture.

Les défis remportés permettaient de cumuler des points et, à la fin de l’activité, de récompenser les écoles s’étant démarquées.

Valoriser les métiers

Cette façon originale de promouvoir et valoriser les métiers a vu le jour à la Commission scolaire Beauce-Etchemin, il y a cinq ans. Voyant le potentiel de cette approche, Compétence Québec a voulu implanter graduellement le concept dans d’autres commissions scolaires. À ce jour, Côte-du-Sud est la quatrième à avoir programmé le Défi des recrues.

Il faut comprendre que la Formation professionnelle a bien besoin d’un tel coup de pouce. «Malheureusement, il existe encore des préjugés défavorables à l’endroit des métiers» constate Denis Pelletier, directeur du Centre de L’Envolée. Or les entreprises recherchent cette précieuse main-d’œuvre.

«En invitant les jeunes de 1re et 2e secondaire à réaliser ce défi, on sème très tôt l’idée qu’ils pourraient goûter au plaisir de toucher un métier» mentionne Alain Grenier, président de la Commission scolaire de la Côte-du-Sud. Poursuivant dans le même sens, Denis Pelletier ajoute pour conclure: «Aujourd’hui, on a créé un générateur d’émotion. Les élèves vont s’en souvenir».

Bellechasse s’est illustrée lors de ce premier défi. En effet, l’école secondaire de Saint-Charles a remporté la compétition alors que Saint-Damien a obtenu la bannière pour son esprit sportif.