27 février 2024

Bernard Généreux propose une nouvelle appellation pour la circonscription

Le député fédéral, Bernard Généreux a comparu aujourd’hui au Comité permanent de la procédure des affaires de la Chambre pour y discuter du rapport de la Commission de délimitation des circonscriptions électorales fédérales pour le Québec. Il a tenu à exprimer ses objections au nom proposé, soit Montmagny–Témiscouata–Kataskomi. Il a recommandé un autre nom prenant compte de la réalité régionale : « Côte-du-Sud—Rivière-du-Loup—Kataskomiq—Témiscouata ». M. Généreux a été surpris et déçu de ne pas retrouver la présence de Rivière-du-Loup dans la nouvelle mouture de la circonscription, telle que proposée par la Commission. Il a donc choisi de proposer un nom plus représentatif. « Après d’amples consultations avec la population, les maires et les préfets, j’en suis venu à une proposition d’appellation qui saura plaire au plus grand nombre : Côte-du-Sud—Rivière-du-Loup—Kataskomiq—Témiscouata.» Il trouvait pertinent d’ajouter Côte-du-Sud à sa proposition qui englobe les MRC de Montmagny, L’Islet et Kamouraska. « La Côte-du-Sud est une appellation historique connue de tous depuis des décennies.  En ce qui concerne l’ajout de Kataskomiq, il est des plus appropriés en regard d‘un geste historique de réconciliation avec les nations autochtones. » Il a déploré lors de la comparution que selon la loi actuelle, l’est du Québec perde une circonscription. « Je suis d’avis que les parlementaires devraient se pencher à nouveau sur les réalités des députés en milieu rural. » M. Généreux conclut en soulignant qu’il a proposé ce nom respectueusement à la Commission en espérant qu’elle en tienne compte. Il demeurera attentif aux prochaines étapes du processus de délimitation des circonscriptions.