14 juillet 2024

La Côte-du-Sud entre dans le rang avec Rivest!

À l’image du Québec, la région de la Côte-du-Sud a choisi de se ranger du côté du pouvoir en portant Mathieu Rivest à l’Assemblée nationale lundi soir, ce qui en fera le digne représentant de la Coalition Avenir Québec (CAQ) pour les quatre prochaines années. Avec 33792 votes exprimés, M. Rivest en récoltait 16 116, devançant Frédéric Poulin du Parti conservateur du Québec (PCQ), qui a récolté un intéressant nombre de 7 910 électeurs pour 23% du suffrage. Viennent ensuite Michel Forget du Parti québécois (PQ) avec 4 316 votes pour 13%, Guillaume Dufour de Québec solidaire (QS) avec 3 154 votes pour 9% et Sylvain Lemieux du Parti libéral (PLQ), qui recueillait 6% du suffrage avec 2 132 voix. Sylvain Cloutier, du Parti autonomiste, avait 164 votes. Rappelons qu’en 2018, la CAQ avait aussi remporté la circonscription avec la candidature de Marie-Eve Proulx, qui allait devenir quelques semaines plus tard ministre déléguée au Développement régional, un ministère sous l’emprise de Pierre Fitzgibbon. Au Québec, l’équipe de François Legault a remporté 90 sièges alors que le PLQ demeurera l’Opposition officielle. La cheffe Dominique Anglade pouvait réussir à faire élire 21 députés. La région de Montréal l’aura sauvée, le reste du Québec libéral étant en lambeaux. Québec solidaire a fait élire 11 députés et le Parti québécois trois. Ils complètent la représentativité à l’Assemblée nationale puisque le PCQ de Éric Duhaime n’aura pas réussi à signer une victoire, malgré une belle percée dans Chaudière-Appalaches et la Capitale nationale. De gros défis Pour revenir à M. Rivest, il a maintenant le mandat de mener à bien certains dossiers régionaux majeurs comme la desserte ambulancière à Saint-Jean-Port-Joli, la situation des soins de santé qui devient de plus en plus problématique à l’Hôpital de Montmagny, le dossier du Complexe sportif, culturel et de santé durable à Montmagny et l’érosion des berges du Saint-Laurent.

Il sera intéressant de suivre aussi les avantages qu’il pourrait aller chercher au profit de l’Institut de technologie agricole du Québec (ITAQ) auprès de l’Université de Montréal, dans le dossier d’implantation de la Faculté de médecine vétérinaire à Rimouski.
Reconnu pour ses prévisions, le site internet Québec 125 donnait dimanche le caquiste vainqueur avec 44% des intentions de votes dans Côte-du-Sud, devant le Parti conservateur du Québec (28%), Québec solidaire (10%), le PQ (9%) et le PLQ (8%). Majorité écrasante Rappelons qu’en 2018, Mme Proulx avait balayé le comté avec 17 595 voix, soit près de 54% du suffrage, alors que le candidat conservateur avait accumulé 575 votes. Simon Laboissonière avait pris le 2 e rang avec 22% des électeurs. Guillaume Dufour (3 560 votes/10,85%) représentait Québec solidaire et Michel Forget, pour le Parti québécois, avait reçu 3 315 appuis, ce qui représentait 10,11% du vote total. En 2014, le libéral Norbert Morin avait triomphé avec 17 348 voix, soit près de 50% des suffrages exprimés.