25 mai 2024

Investissement de 1,2M$: la Maison Laurent Normand se transforme en complexe funéraire

De nos jours, le changement s’insinue partout. Les rituels funéraires ne font pas exception à la règle. Désormais, une partie de la clientèle déserte l’église pour avoir tous les services sous un même toit. Les chiffres sont éloquents. En 2015, 15% des familles optaient pour une autre alternative que l’église pour rendre un dernier hommage à leur proche, mentionne Jean Normand, propriétaire de la Maison Laurent Normand de Montmagny. L’année suivante, l’entreprise en comptait 20%. «En 2017, 27% des célébrations funéraires se faisaient au Salon», affirme le propriétaire. Un complexe funéraire Pour répondre à la demande, M. Normand a décidé de passer à l’action. Appuyé par sa famille, le représentant de la 4e génération de Normand à œuvrer dans ce secteur d’activités à Montmagny, a lancé récemment un important projet, au coût de 1,2 M$, visant à transformer la Maison en un vaste complexe funéraire offrant tous les services. Une étape majeure dans l’évolution de l’entreprise, l’une des rares au Québec dont la famille est encore propriétaire. Agrandissement et transformation Conçu en quelques mois, le projet est aussitôt mis en chantier. Plus précisément, la construction a débuté le 17 septembre et va bon train depuis. Le projet comporte un agrandissement de 7500 pieds carrés sur l’avenue Ste-Julie, espace récupéré de la démolition d’une maison. Cette aile comprendra une salle de recueillement où il sera possible de tenir des cérémonies religieuses ou laïques, et une salle de réception avec espace-traiteur pouvant accueillir 120 personnes assises. Cette section abritera également un columbarium d’environ 850 unités, (de 1 à 4 urnes). Cette section sera accessible aux familles endeuillées par le biais d’une carte magnétique. Un service qui sera sans doute apprécié puisque la crémation constitue maintenant l’option la plus populaire. Les chiffres parlent d’eux mêmes, selon la Corporation des thanatologues du Québec, en 2016, 75% des familles choisissaient la crémation plutôt que l’embaumement. Par ailleurs, la partie existante, donnant sur la rue St-Louis, qui abrite deux salons intimes pour les condoléances et trois salles familiales, sera remise au goût du jour. De plus, le complexe permettra d’accroître l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite par une nouvelle rampe d’accès et une entrée reconfigurée. Les travaux, confiés à Guillaume Proulx Construction, se poursuivront jusqu’en janvier 2019. À noter que pendant la durée du chantier, la Maison funéraire reste fonctionnel. L’entreprise prévoit créer quelques emplois. Mentionnons, en terminant, qu’à chaque génération, depuis 1902, la famille Normand a réalisé des investissements.