15 juillet 2024

L’accompagnement auprès des personnes en fin de vie: la formation pourrait débuter bientôt

Le projet Colibri, parrainé par la Fondation des services de santé de la MRC de L’Islet, a franchi une nouvelle étape en vue de former des bénévoles pour accompagner les personnes en soins palliatifs et soutenir les familles et les proches aidants. Si tout va bien, la formation pourrait débuter bientôt.

L’objectif est d’offrir plus de possibilités aux gens de finir leur vie dans leur milieu.
Le 24 avril, à Sainte-Perpétue, une douzaine de personnes se sont inscrites à la formation, au terme d’une conférence intitulée «Une main tendue pour accompagner la vie» présentée par Gilles Harvey et Marthe Forgues de l’organisme Albatros Lévis. Heureux de ce résultat, Michel Pelletier, président de la Fondation, espère cependant recruter d’autres personnes pour atteindre 16 à 18 participants. Afin d’encadrer et de soutenir ces bénévoles, ce projet pilote d’accompagnement à domicile, initialement prévu pour le secteur de L’Islet-Sud, pourrait s’étendre dans Montmagny-L’Islet puisqu’il a été conçu en partenariat avec le Centre d’entraide communautaire bénévole (CECB) et le CISSS de Chaudière-Appalaches. Il devient possible alors de ratisser plus large en terme de recrutement. De plus, les personnes peuvent suivre la formation sans obligation de devenir bénévoles, explique M. Pelletier. 36 heures «On souhaite pouvoir démarrer la formation de 36 heures intensives en mai sur trois fins de semaine», ajoute le président de la Fondation. Elle sera dispensée par l’organisme Albatros Lévis qui a pour mission d’accompagner les personnes atteintes de maladie grave jusqu’en fin de vie. Cette formation sera offerte gratuitement par la Fondation des services de santé de la MRC de L’Islet. Le programme touche différents aspects, notamment les questions éthiques et juridiques, le deuil chez l’enfant, les dimensions physique, spirituelle et psychosociale, l’agonie et la mort, etc. «Tout est dans l’écoute, dans la présence, dans le non-agir. Accompagner l’autre, c’est marcher un pas derrière sur son chemin. Bref, c’est une formation qui permet de travailler sur soi parce que le seul outil qu’on a, c’est ce qu’on est» de mentionner le président d’Albatros Lévis, Gilles Harvey. Né à Trois-Rivières il y a 25 ans, le mouvement Albatros a essaimé dans 14 régions du Québec. Il regroupe aujourd’hui plus de 1100 membres, ajoute M. Harvey. En terminant, Michel Pelletier précise que les personnes intéressées à suivre cette formation peuvent contacter le Centre d’entraide bénévole de Montmagny-L’Islet (CECB).