26 février 2024

Reconnaissance Le Renaud-Cyr

Le regretté chef-cuisinier, Renaud Cyr, décédé il y a 20 ans, a imprimé sa marque dans l’univers culinaire québécois. Considéré comme un pionnier dans l’utilisation des produits régionaux, le chef-propriétaire du Manoir des Érables à Montmagny (de 1975 à 1993) a su transmettre ses valeurs à la relève et développé des liens étroits avec les artisans. Sa notoriété et sa contribution au développement de la cuisine régionale et à la promotion du secteur agro-alimentaire ont donné naissance en 1999 à la reconnaissance Le Renaud-Cyr. Remises aux deux ans, ces reconnaissances seront dévoilées le 23 mars prochain à l’Hôtel La Rive Gauche de Beloeil. Mme Lorraine Cyr, la veuve du réputé chef, fut d’ailleurs la première à recevoir en son nom cette reconnaissance à titre posthume.

Quatre reconnaissances seront attribuées pour honorer le travail d’un artisan, d’un chef, d’un chef formateur et d’un artisan transformateur.
Renaud Cyr a consacré une grande partie de sa vie au développement des produits du terroir en plus de former de nombreux chefs. En travaillant ainsi, il ne cherchait pas le prestige, mais plutôt à changer les choses, raconte celle qui lui a prêté main forte tout en prenant soin de sa famille. Né à Saint-Quentin au Nouveau-Brunswick, Renaud Cyr, a suivi l’exemple de ses oncles et a commencé très tôt sa carrière en cuisinant dans les chantiers. De Campbellton à Causapscal, de Matane à Rimouski, de Montréal à Montmagny, Renaud Cyr s’est imposé dans son domaine et a même donné des cours à l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec. Son nom était connu même en Europe, rappelle sa femme. Aujourd’hui, son fils Frédéric suit ses traces. Il occupe présentement le poste de directeur culinaire au Château Frontenac Fairmont de Québec.