Trois domaines d’action pour contrer la pénurie de main-d’oeuvre

Photo de Anne-Frédérique Tremblay
Par Anne-Frédérique Tremblay
Trois domaines d’action pour contrer la pénurie de main-d’oeuvre
François Lapointe a présenté ses engagements le vendredi 27 août matin.

Le candidat du Parti libéral du Canada, François Lapointe, a présenté ses engagements afin de contrer la pénurie de main-d’œuvre dans la circonscription de Montmagny-L’Islet-Kamouraska-Rivière-du-Loup. Il a identifié trois domaines d’action qui pourrait être posés une fois élue afin d’aider les divers commerces de la région. Le candidat souhaiterait entre autres collaborer avec les MRC et les gens d’affaires afin de répondre adéquatement à leurs besoins grâce à des programmes de soutien.

L’objectif de ces actions n’est pas de régler, mais bien d’aider les entreprises qui vivent des difficultés de recrutement de main-d’œuvre.

Il souligne que certaines initiatives ont été adoptées récemment pour régler ce problème persistant. Il donne comme exemple les entreprises qui ont été obligées de faire venir des travailleurs de la Tunisie pour réaliser des contrats de plusieurs milliers de dollars.

« C’est un problème complexe et il n’existe pas de baguette magique pour réduire le problème de pénurie de main-d’œuvre rapidement. Il y a plusieurs aspects dans la région qui amènent des difficultés de recrutement augmentant cette problématique», mentionne M. Lapointe.

L’équipe libérale a identifié trois domaines d’action pour contrer ce problème. Après être entrées en poste pour une période de 60 jours, les pistes de solution seraient travaillées directement avec l’industrie.

« Je tiens à ce que le comté ait au moins sa part et peut-être encore plus de ce qui va être proposé sur la table pour les aider.»

Le candidat souhaiterait organiser une rencontre par MRC en présence des gens d’affaires, des élus municipaux et des organismes à but non lucratif (OBNL).

« Chaque MRC n’a pas nécessairement toutes les mêmes problématiques et mêmes solutions. On aimerait voir s’il y a d’autres solutions que le milieu pourrait nous suggérer où il serait possible de travailler avec eux. »

Travailleurs étrangers temporaires

M. Lapointe propose tout d’abord de s’attaquer aux besoins de travailleurs étrangers temporaires pour plusieurs secteurs. Une entente a été signée récemment entre Québec et Ottawa qui permettra de faciliter et simplifier la demande de personnels à l’étranger. Par exemple, recruter des travailleurs pour les récoltes dans le domaine agricole. Ce projet pilote se déroulera jusqu’au 31 décembre 2023. Les employeurs du Québec pourront ainsi bénéficier de plusieurs mesures.

Accès aux logements

Le candidat évoque qu’il est difficile de se trouver un logement dans la région actuellement. Le Parti libéral souhaite donc assurer la construction, la préservation ou la rénovation de 1,4 million de logements en quatre ans afin d’augmenter le nombre de propriétés accessibles. Cet investissement pourrait représenter plus de 4000 projets de constructions ou de rénovations dans le comté.

Les libéraux veulent aussi bâtir et rénover plus de logements abordables en augmentant le financement du Fonds national de co-investissement pour le logement, et ce, pour un total de 2,7 milliards sur quatre ans. Ce Fonds a pour objectif de créer des logements écoénergétiques, accessibles et socialement inclusifs.

Miser sur l’innovation technologique

Le dernier point présenter par M. Lapointe est le besoin d’améliorer la productivité du secteur manufacturier grâce à l’innovation technologique. Dans la situation où l’entreprise arrive difficilement à trouver des employés pour la réalisation de projets, le but serait d’installer des machines innovatrices afin d’augmenter le taux de productivité des entreprises.

« On s’engage qu’on va tout faire pour identifier ceux qui en ont besoin et être à leur côté pour qu’on ait cherché le maximum de financements, pour nos entreprises et nos organisations sur le territoire. »

Il met de l’avant le programme de Croissance économique régionale par l’innovation de Développement Économique Canada offrant du financement dans le cadre d’un volet d’aide à l’expansion et à la productivité des entreprises. Il mise aussi sur le Fonds stratégique pour l’innovation (FSI) pour réaliser cette action.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires