Une plainte additionnelle d’harcèlement psychologique pour Marie-Eve Proulx

Photo de Anne-Frédérique Tremblay
Par Anne-Frédérique Tremblay
Une plainte additionnelle d’harcèlement psychologique pour Marie-Eve Proulx
Marie-Eve Proulx

Selon les informations du Journal de Montréal, une autre plainte formelle pour harcèlement psychologique a été soumise de la part de l’ancienne attachée politique de Marie-Eve Proulx, Laetitia Canova. Cette dernière a travaillé auprès de la députée de Côte-du-Sud, de septembre 2019 à janvier 2020.

Selon les documents obtenus par le Journal de Montréal, Mme Canova a été officiellement congédiée le 26 juillet 2021. Une plainte à ce sujet a notamment été formulée. À l’heure actuelle aucune date d’audience n’est prévue au dossier.

Il s’agit de la deuxième fois que la députée fait l’objet d’une plainte formelle pour harcèlement psychologique. Christian Picard, ex-directeur de circonscription, avait également soumis une plainte au Tribunal administratif du travail (TAT) en 2020, et ce, pour congédiement injustifié et harcèlement psychologique. Le Journal de Montréal rappelle que l’affaire s’était réglée hors cours en 2021 en échange d’une compensation financière puisée à même l’argent des contribuables.

Rappelons que Mme Proulx se représentera aux prochaines élections qui auront lieu le 3 octobre prochain.

La cheffe libérale, Dominique Anglade, a souligné au Journal de Montréal, en réaction à cette nouvelle, que François Legault devrait retirer la candidature de la députée.

Le premier ministre, François Legault, réitère sa confiance à l’endroit de la députée, et ce, malgré cette plainte. Selon les informations de la Presse canadienne, M. Legault a souligné que c’est la parole d’un contre la parole de l’autre. « Je fais confiance à Marie-Eve Proulx qui n’a pas eu de problèmes avec cette personne-là. Maintenant, on va attendre la décision du tribunal», a-t-il mentionné.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires