Visite de la salle de spectacle de Sainte-Marie-de-Beauce

Photo de Marie-Eve Picard
Par Marie-Eve Picard
Visite de la salle de spectacle de Sainte-Marie-de-Beauce

Depuis le dévoilement des plans de rénovation de la salle Edwin-Bélanger, les promoteurs soulèvent plusieurs similitudes entre leur projet et le modèle de Sainte-Marie-de-Beauce. Le Journal L’Oie Blanche a donc décidé de contacter le diffuseur de spectacles local afin de se rendre sur place pour visiter les lieux. Mme Marie-Ève Dumas, directrice générale d’Ovascène, a gentiment accepté de nous guider et de répondre à nos questions.

Modèle de gestion gagnant

Inaugurée en 2005, la salle Méchatigan a été construite à même la Polyvalente Benoît-Vachon et peut accueillir 540 spectateurs. L’enceinte a pu voir le jour grâce à un partenariat entre la Commission scolaire de la Beauce-Etchemin, la municipalité régionale de comté (MRC) de la Nouvelle-Beauce et le diffuseur de spectacles professionnels Ovascène.

Administré par la MRC, le protocole d’entente entre les différentes entités permet une cohabitation équitable: l’école bénéficie du matériel et de l’aménagement pour des projets avec les élèves et le diffuseur dispose gratuitement d’un espace pour le bureau et l’entreposage. Afin de couvrir les frais d’énergie qu’engendre chacun de ses spectacles, Ovascène paie un certain montant à l’établissement scolaire. Lors d’une location de salle d’un organisme communautaire, par exemple, l’entièreté du cachet est remis au Centre de service scolaire qui gère un premier fonds prévu pour le remplacement d’équipement et un second pour l’entretien de la salle. « Chaque année, Ovascène, la Commission scolaire et la MRC mettent de l’argent dans ce fonds-là, pour pallier aux frais d’entretien, ce qui représente les coûts que devrait débourser l’école si elle avait une salle de spectacle. » souligne Mme Dumas.

« Je trouve ce modèle de gestion génial! Chacun des partenaires et des locataires de la salle y contribue, ce qui répartit le fardeau que porte actuellement notre Centre de services scolaire pour entretenir sa salle. Parce que rappelons-le, à chaque bris, c’est l’école Casault qui assume les frais et qui doit alors choisir entre faire réparer un équipement ou acheter des livres pour ses élèves » donne en exemple Christian Noël, directeur général des Arts de la scène de Montmagny.

Une salle de spectacle qui a de la gueule

Le soir d’un spectacle à l’ouverture des portes de la Polyvalente Benoît-Vachon, on entre dans un tout autre univers! Un hall spacieux et invitant nous séduit d’abord par ses jeux et ses effets de lumière des plus spectaculaires, dignes d’un hôtel branché. Le tout, parsemé de panneaux décoratifs et de tissus camouflant toute impression de se trouver dans une école. À la droite, on retrouve côte-à-côte la billetterie, les vestiaires et le bar. À quelques pas, quatre accès permettent d’atteindre le parterre de la salle Méchatigan. Un très large escalier nous mène aussi au balcon, qui comprend 240 places offrant une vue imprenable sur la salle. D’une grande élégance, ce balcon donne une réelle impression de proximité avec la scène. Les proportion de celle-ci s’apparentent étrangement à notre salle Edwin-Bélanger, comportant toutefois plusieurs éléments enviables: huit espaces amovibles pour les spectateurs à mobilité réduite, une aire de dégagement tout autour de la scène et à l’arrière, quatre loges spacieuses dont une aire commune, une buanderie et des douches. Le corridor de l’école se trouvant juste à l’arrière conduit directement aux locaux d’entreposage de l’équipement audio-visuel. Il mène également au quai de déchargement.

 

Enfin, cet espace s’avère utile autant pour les spectacles professionnels que pour des activités de l’établissement scolaire.

« Autant la MRC que le Centre scolaire sont conscients de l’importance de la salle dans l’économie et la culture de notre région » affirme Marie-Ève Dumas.

Voici la visite guidée de la salle Méchatigan:

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires