Visite de Pablo Rodriguez à la Maison Arc-en-Ciel

Photo de Anne-Frédérique Tremblay
Par Anne-Frédérique Tremblay
Visite de Pablo Rodriguez à la Maison Arc-en-Ciel
M. Rodriguez restera en contact avec l’organisme et a déclaré qu’il reviendra, cette fois-ci en présentiel, dès que la situation sanitaire le permettra. (Crédit photo: Pablo Rodriguez)

Le leader du gouvernement fédéral à la Chambre des communes, Pablo Rodriguez, a rencontré en ligne l’équipe de la Maison Arc-en-Ciel. Il a profité de l’occasion pour en apprendre davantage sur la situation de l’organisme en cette période de pandémie. Une mise à jour sur la situation de la vitesse Internet en région a d’ailleurs été discutée lors de l’entrevue avec le Journal.

Les tournées du Lieutenant Rodriguez ont débuté depuis un long moment. Dans le cadre de ses déplacements, il rencontre différents acteurs significatifs des régions dans la province de Québec. Il a trouvé important de discuter avec l’organisme de regroupement des parents et des personnes handicapées situé à Montmagny. La Maison Arc-en-Ciel a comme mission «d’offrir du soutien aux familles naturelles pour favoriser le maintien à domicile et de soutenir les personnes handicapées dans leur cheminement de vie».

«On nous a parlé beaucoup de la Maison Arc-en-Ciel. J’ai des équipes qui travaillent sur le terrain dans les régions et qui nous guident vers des organismes qui pourraient être intéressants à rencontrer. Les organismes ont des points de vue parfois différents, parfois très structurés, très documentés. On est là pour apprendre d’eux et de voir comment on peut les aider», a mentionné M. Rodriguez.

Jean-Pierre Magnan, directeur général de la Maison Arc-en-Ciel RPPH, souligne que la réunion en ligne s’est bien déroulée. La présidente du conseil d’administration, France Roy, ainsi que le directeur général, se disent satisfaits de l’écoute et de l’ouverture de M. Rodriguez et de son conseiller, Paul-Christian Nolin, à l’égard de leur constitution.

«Nous avons présenté les services de l’Arc-en-Ciel envers les personnes vivant avec une différence. Services qui sont actuellement réduits en raison de la pandémie. Nous avons aussi discuté avec le ministre de nos projets d’agrandissement et de développement de nouveaux services orientés vers les personnes autistes», a mentionné M. Magnan.

Suivi du dossier d’Internet haute vitesse

Le député d’Honoré-Mercier rappelle que le gouvernement fédéral a annoncé récemment 1,75 milliard de dollars pour connecter la majorité des résidents sur le réseau. M. Rodriguez a d’ailleurs rencontré récemment des compagnies de satellites qui pourraient permettre la transmission de données rapides. D’ailleurs, le gouvernement Trudeau est présentement en négociation à ce sujet.

«On s’est rendu compte à travers la pandémie qu’il y a un gouffre entre ceux qui ont accès à un Internet haute vitesse et ceux qui ne l’ont pas. Moi, ça me semble injuste et inacceptable. J’ai vu dans mes tournées, lors d’une rencontre avec un acteur municipal, que son épouse, pendant qu’on discutait, était stationnée avec les deux enfants dans l’auto à côté de la bibliothèque municipale pour avoir accès à l’Internet haute vitesse pour que les enfants puissent faire les devoirs. Ça, pour moi, c’est inacceptable!», a-t-il raconté.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires