Langevin dégomme Gendreau de trois comités

Photo de Eric Maltais
Par Eric Maltais
Langevin dégomme Gendreau de trois comités
Yves Gendreau a exercé le droit de manifester ses inquiétudes.

Le fait d’avoir manifesté son opposition à l’adjudication des contrats d’architecture et d’ingénierie du projet de la Place des migrations de la Ville de Montmagny aurait-il coûté au conseiller Yves Gendreau sa place sur les trois comités auxquels il siégeait?
Toujours est-il qu’à la dernière assemblée publique lundi soir, le maire Rémy Langevin a fait savoir au conseiller Gendreau que ses services n’étaient plus requis sur les comités des finances, des ressources humaines et du tourisme.
Questionné à ce sujet en assemblée publique, le maire a préféré laisser à M. Gendreau le soin d’expliquer la situation : « Personnellement, je manquais d’information quant au sujet du projet de la Place des migrations. J’ai des inquiétudes en regard des chiffres avancés quant aux coûts qui seront engendrés pour les opérations de cet équipement et je n’ai toujours pas été rassuré à cet égard. Je respecte la décision du conseil d’investir dans ce projet et peut-être que je serai convaincu un jour. Mais je tenais à d’abord manifester ce désaccord. Je continuerai à travailler pour le bien de la ville et je respecte les décisions prises par le conseil».
Quant à son retrait des comités, le conseiller ajoute : « M. Langevin souhaitait reprendre le contrôle de certains comités et c’est sa prérogative ». Le maire prendra en charge le tourisme alors que les finances et les ressources humaines iront à Jessy Croteau et Marc Langlois.
Il faut savoir que bien des gens gravitant autour de la vie politique municipale à Montmagny savaient que M. Gendreau exprimait ses dissidences en regard du dossier du Centre des migrations depuis un certain temps déjà. Ce projet soulève les passions.
De son côté, le maire a laissé sa place sur le conseil d’administration de la Corporation de la bibliothèque à Sylvie Boulet, tout en reconduisant Joshua Ménard-Suarez, un bénévole, à la présidence.
Des décisions
Mentionnons que le Ville a aussi procédé à la signature d’un protocole d’entente avec la Club Optimiste au sujet d’un skate park, tout juste avant d’adjuger le contrat de construction de cet équipement sportif au coût de 211 000 $.
La Ville a aussi octroyé le contrat visant le remplacement des sièges à l’aréna, en plus de procéder à une demande d’aide financière au ministère de la Culture et des Communications au montant de 387 000 $ pour les collections des bibliothèques publiques autonomes.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de