28 février 2024

Une bourrasque culturelle souffle sur Saint-Jean-Port-Joli

Le café culturel Tempête de Saint-Jean-Port-Joli, qui vise à rendre la culture accessible à tous et à donner une visibilité aux talents de la région, a officiellement ouvert ses portes le 30 novembre. « Tempête se veut un amalgame de personnalités, de couleurs et d’idées où tout le monde est le bienvenu et peut se sentir inclus. On souhaite vraiment qu’il y ait un sentiment d’appartenance au cœur de Saint-Jean-Port-Joli », a indiqué Mélissa Boilard, membre du comité formé par la Corporation de développement communautaire (CDC) ICI Montmagny-L’Islet dans le cadre de ce projet. Les gens du comité ne se connaissaient d’ailleurs pas au préalable, ce qui a amené de très bonnes discussions. Le codirecteur de la CDC ICI Montmagny-L’Islet, Guy Drouin, a souligné que le projet avait reçu une somme de 25 000 $ de la part de Signature Innovation de la MRC de L’Islet, qui permet de mettre en valeur certains secteurs de développement tout en misant sur des initiatives novatrices comme leviers de développement. Malgré le fait qu’il existe déjà des cafés culturels sur le territoire, les gens de la CDC voulaient vraiment que le lieu ait l’ADN des membres du comité. « Nous avons des compétences variées au sein du groupe. Cela dit, certaines personnes sont allées en Europe l’an dernier et elles ont vu des choses inspirantes. Nous n’avons pas la pensée magique, mais nous voulons quelque chose avec notre propre couleur. » Programmation variée En ce qui concerne la programmation, l’objectif est d’attirer les jeunes et moins jeunes. Par conséquent, la contribution de la population sera plus que bienvenue. « On veut savoir à quoi s’attend la population comme programmation. Ça pourrait être de la poésie, de la peinture et des chansons. Nous sommes ouverts aux propositions », a mentionné l’agente de développement CDC ICI Montmagny-L’Islet, Ludivine Auvray. Un questionnaire sera mis à la disposition des citoyens afin qu’ils puissent soumettre leurs idées. De son côté, le préfet de la MRC de L’Islet, Normand Caron, est persuadé que le café culturel contribuera au dynamisme du milieu par sa programmation diversifiée. Selon lui, l’ADN culturel de Saint-Jean-Port-Joli est connu au-delà des frontières du territoire et ce nouveau lieu de rassemblement favorisera le renforcement de cette identité municipale unique qui attire de nouveaux arrivants. « Cet ADN est un élément clé du sentiment d’appartenance de nos résidents », a fait valoir le premier magistrat de Saint-Jean-Port-Joli.