17 juin 2024

Un apprenti conducteur tente de fuir les policiers et termine sa course par une collision

La Sûreté du Québec a procédé à plusieurs interceptions et arrestations dans les dernières semaines sur le territoire pour grands excès de vitesse ou conduite avec facultés affaiblies. Le 29 octobre vers 2 h, un homme de 37 ans, de Montmagny, a tenté de fuir les policiers qui tentaient de l’intercepter pour vérifications. Il a terminé sa course en entrant en collision avec le trottoir sur la 3e Avenue Sud à Montmagny. Le conducteur a reçu deux constats d’infractions, soit pour avoir conduit un véhicule avec un permis d’apprenti sans être assisté d’un passager détenant un permis valide et pour avoir conduit un véhicule entre minuit et 5 h, ce qui est interdit avec ce type de permis. Les deux constats totalisent un montant de 640$ et 8 points d’inaptitude. Le conducteur a été conduit à l’hôpital pour soigner des blessures mineures. Il pourrait également faire face à des accusations de conduite avec les capacités affaiblies par l’alcool et de conduite dangereuse. Un prélèvement sanguin a été effectué à l’hôpital. Le 25 octobre vers 17 h 30, une femme de 43 ans, de Rimouski, a été interceptée sur l’autoroute 20 ouest à la hauteur de Berthier-sur-Mer, alors qu’elle circulait à une vitesse de 160 km/h dans une zone de 100 km/h. Elle a reçu un constat de 1 105 $ et 10 points d’inaptitude pour le grand excès de vitesse. Son permis a été suspendu pour sept jours et son véhicule a été remisé. Le 26 octobre vers 22 h, une femme de 45 ans de Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud, a été interceptée alors qu’elle roulait à une vitesse de 130 km/h dans une zone de 80 km/h sur le chemin St-François Ouest. Un constat de 822$ ainsi que 10 points d’inaptitude lui a été remis. Son permis de conduire a été suspendu pendant sept jours et son véhicule a été remisé. Capacités affaiblies Le 14 octobre, vers 18 h, les agents ont procédé à l’arrestation d’un homme de 34 ans, résidant à Cap-Saint-Ignace, dans la bretelle de sortie de l’autoroute 20 de cette même municipalité. Le suspect a été transporté au poste de police où il a fourni un échantillon d’haleine présentant un taux d’alcool supérieur à la limite permise par la loi. Son permis de conduire a été suspendu pour une période de 90 jours et son véhicule a été remisé. Il a été libéré par citation à comparaître dans l’attente des procédures. Le 30 octobre, vers 00 h 30, un homme de 37 ans, de Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud, a fait une sortie de route sur le rang du Nord et terminé sa course contre un poteau. Le conducteur a été conduit à l’hôpital par ambulance pour soigner ses blessures. Il pourrait faire face à des accusations de conduite avec les capacités affaiblies puisqu’un mandat a été émis pour récupérer un échantillon sanguin. Le 2 novembre vers 23 h, un homme de 32 ans, de Saint-Fabien-de-Panet, a été arrêté sur le boulevard Taché Est à Montmagny alors qu’il conduisait son véhicule avec un taux d’alcool supérieur au double de la limite permise par la loi. Le suspect était déjà sous une interdiction de conduire, d’une probation et a tenté de nuire au travail des policiers. L’individu a comparu le lendemain même, son permis a été suspendu pour 90 jours et son véhicule saisit pour 30 jours. Le 5 novembre en après-midi, un homme de 33 ans, de la Nouvelle-Écosse a été placé en état d’arrestation pour conduite avec les capacités affaiblies par l’alcool sur l’autoroute 20 Est à Montmagny. Il fut conduit au poste de police où il a fourni un échantillon d’haleine à l’alcoolémie supérieure au double de la limite permise par la loi. Son permis de conduire a été suspendu pour une période de 90 jours et son véhicule a été saisi pour une durée de 30 jours. Il a été libéré par citation à comparaitre dans l’attente des procédures. Le 27 octobre, les agents ont mis en place deux postes de contrôles routiers sur le territoire de la MRC de Montmagny, afin de dépister l’alcool au volant. Au total, plus de 50 véhicules ont été vérifiés et aucune arrestation n’a été effectuée. Les agents en ont également profité pour effectuer des vérifications dans les bars de la région. Source : Sûreté du Québec.