Une jeune relève aux Serres Fleuri-Cap

Photo de Marie-Eve Picard
Par Marie-Eve Picard
Une jeune relève aux Serres Fleuri-Cap
Thomas Bélanger et Anne-Sophie Dumas.

Un couple natif de la région de Québec a récemment fait l’acquisition des Serres Fleuri-Cap. Il s’agit de Thomas Bélanger et d’Anne-Sophie Dumas, de véritables passionnés d’horticulture.

La jeune femme, diplômée en agronomie, travaillait dans le domaine depuis un certain temps à l’affût d’une occasion d’affaire pour vivre son rêve de devenir propriétaire. C’est littéralement au premier coup d’oeil qu’elle est tombée amoureuse du centre jardin de Cap-Saint-Ignace. « Ça a été un coup de coeur pour toute la famille. On adore l’emplacement du commerce et la région est magnifique! » explique Mme Dumas.

Selon Mme Monique Simoneau, l’ex-propriétaire, les deux entrepreneurs cadraient parfaitement dans sa vision du transfert de l’entreprise. « Après 35 ans, nous avons décidé de vendre parce que nous n’avions pas de relève. Nous avons tout de suite eu une belle chimie entre nous: c’est une jeune famille avec trois enfants, qui nous ressemble beaucoup! Nous avions deux acheteurs potentiels et nous les avons choisis. On trouvait qu’ils avaient le potentiel pour prendre la relève dans une belle continuité de l’entreprise. » Malgré la vente de son commerce, Mme Simoneau demeure passionnée pour l’horticulture et active au sein de l’entreprise en tant qu’employée.

Toute une première saison

Les nouveaux propriétaires ne s’attendaient évidemment pas à vivre autant d’émotions la première saison! Comme partout, la crise sanitaire a chamboulé toute leur planification: « On s’est posé beaucoup de questions comme si l’on coupait la production, si l’on allait ouvrir… On a décidé de foncer et on a bien fait! » soutient Anne-Sophie Dumas. Les propriétaires se réjouissent d’avoir misé juste en augmentant la production, en projection d’un possible engouement pour le jardinage. « Dans l’ornemental, c’est un peu plus difficile de s’ajuster mais les semis de légumes se partent un peu plus tard, ça a donc été possible d’en partir un peu plus! »

Après cette ouverture rocambolesque qui a demandé beaucoup de travail pour toute l’équipe, l’épuisement se fait maintenant sentir. La préparation du commerce fut très prenante mais, heureusement, le couple a pu compter sur l’aide de plusieurs personnes venues prêter main forte en production. « Il y a eu plusieurs mesures sanitaires à mettre en place, l’installation des plexiglass, les files d’attente ou simplement trouver les désinfectants lorsque que tout le monde se les arrachent… tout en tentant de répondre aux préoccupations des employés. » Sommes toute, la coordination s’est bien déroulée et la clientèle a été compréhensive et patiente » souligne M. Bélanger.

Dès l’ouverture le 1er mai, le couple a constaté un très fort achalandage au point de se retrouver de deux à trois semaines en avance sur la production de la dernière année. Comme dans plusieurs centres jardins, les plants de légumes se sont rapidement écoulés. M. Bélanger précise toutefois « Il reste encore quelques variétés de plants, comme des fines herbes et des tomates… Une chose qui nous distingue, c’est notre offre de nombreuses vivaces et variétés d’arbres et d’arbustes qui se poursuit après les annuelles. »

Dans un avenir rapproché, M. Bélanger et Mme Dumas envisagent de bonifier l’offre des Serres Fleuri-Cap, au-delà des produits ornementaux. En effet, les nouveaux propriétaires pensent éventuellement offrir des produits complémentaires tel de l’ameublement de terrasse.

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Christiane Quessy Recent comment authors
  S’abonner  
plus récent plus ancien most voted
Notifier de
Christiane Quessy
Guest
Christiane Quessy

Wow…bon succès😊
J’irai vous visiter quand j’arriverai dans la région….