La lecture au cœur de l’apprentissage

Photo de Anne-Frédérique Tremblay
Par Anne-Frédérique Tremblay
La lecture au cœur de l’apprentissage
Plusieurs ont profité des modules pour faire de la lecture. (Photo de courtoisie)

Les deux classes de 5e année de l’école Saint-Jean de Saint-Jean-Port-Joli ont réalisé récemment une demi-journée de lecture en pyjama. Les 37 élèves ont pu découvrir différentes façons de lire, le tout confortablement. En atteignant des objectifs de lecture quotidiens et en respectant un bon comportement durant l’année, ils pourront obtenir une récompense particulière à la fin de l’année scolaire.

Catheryne Roy et Dave Alexandre, tous les deux enseignants de 5e année à l’école Sain-tJean, sont à la tête de ce projet. M. Alexandre a lancé l’idée à l’école l’an dernier, en compagnie de ses élèves. Il faut savoir qu’à l’école Saint-Jean, les professeurs misent énormément sur la lecture. « C’est prouvé qu’il y a un lien direct avec les apprentissages. Plus tu es un lecteur, plus tu développes des stratégies pour apprendre », explique Mme Roy. Les avantages de la lecture sont sans limites et les deux enseignants trouvaient important d’initier un projet la mettant de l’avant. Selon l’enseignante, ce temps de qualité peut être agréable pour chacun, il suffit de trouver un livre qui rejoint ses intérêts.

Afin d’inviter les élèves à lire, les enseignants ont mis en place un projet qui s’étend sur toute l’année. Si les lectures des étudiants sont complétées de façon adéquate, ils pourront participer à une nuit de lecture qui conclura l’année scolaire. Pour s’assurer de participer à cet événement, certains critères doivent toutefois être respectés.

Les élèves pouvaient s’installer à l’endroit de leur choix pour lire. (Photo de courtoisie)

Tout d’abord, l’élève doit présenter un comportement adéquat et positif durant l’année et tous ses travaux doivent être remis à temps. De deux, il doit respecter un objectif de lecture. « Ce qu’on leur demande, c’est que rendu à la fin de l’année, ils aient atteint un objectif d’environ 150 pages par semaine», indique l’enseignante.

À l’annonce de ce projet, plusieurs ont perçu cette demande comme étant un défi de taille, mais Mme Roy voit déjà un progrès du côté des élèves. « On augmente petit à petit l’objectif de lecture. On varie les genres également avec des BD, des romans. On en lit en classe avec en tête l’objectif d’atteindre les 150 pages. »

Lors de cette nuit récompense, les élèves profiteront d’activités planifiées par un comité et visant à les récompenser. L’année passée, par exemple, ils sont allés lire sur le bord de la grève, au bureau de la direction, etc. Un souper et des films ont également été planifiés. « Une nuit à l’école, c’est spécial! »

Photo de courtoisie.

En pyjama!
Le temps d’une demi-journée, les élèves ont pu se mettre en « mou » et en pyjama afin de profiter d’un avant-midi ou d’un après-midi de lecture. Bien qu’au début de l’année scolaire les élèves étaient bien motivés en prévision de la récompense finale, une perte de motivation a été observée plus l’année avançait. Les enseignants souhaitaient donc dénicher une façon de retrouver cette motivation initiale. C’est là que l’idée de faire une demi-journée de lecture en pyjama est venue.

« Plusieurs ont réussi à atteindre leur objectif. Ce fut un moyen de retrouver sa confiance et sa motivation », souligne Mme Roy.

Les élèves ont pu choisir l’endroit voulu pour lire à l’école, que ce soit à l’extérieur ou bien dans le noir en classe avec une lampe frontale. Certains ont même réalisé de la lecture à deux. « Le but est juste de montrer différentes façons de lire. Il ne suffit pas seulement de lire à ta place ou dans ton lit. Tu peux varier les façons de faire! » C’était un moyen de lier l’aspect confortable avec le volet lecture. « Ils n’ont même pas vu le temps passer! », ajoute-t-elle.

Afin de s’assurer que tout soit respecté, les élèves doivent remplir un bilan bien détaillé visant à suivre leur progression et le faire signer par leurs parents.

Lors de la première édition, un élève dans la classe de M. Dave, qui ne lisait pas du tout, a fini par lire 2000 pages par mois. Un autre s’est mis à lire des livres plus avancés. Certains se sont même dévouvert une nouvelle passion pour la lecture.

Après cette demi-journée en « mou », les deux professeurs souhaitent préparer d’autres activités semblables au sein de l’établissement.

Ils considèrent, pour le moment, créer des jumelages entre les deux classes pour lire un livre en duo. Sinon, créer des concours pour ceux qui ont rempli leur objectif. « C’est un petit truc par mois qui permet de mousser le plaisir de lire », conclut Catheryne Roy.

Photo de courtoisie.
Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires