12 juillet 2024

Le Verger de l’Évolution à la recherche de candidatures

Le Verger de l’Évolution lance un 2e appel de candidatures pour son programme pédagogique environnemental encadré par le Semoir. Les classes de 4e année des régions de Montmagny, de L’Islet et de Kamouraska peuvent démontrer leur intérêt d’ici le 30 juin. Le début de la programmation sera pour cet automne. Le Semoir propose des ateliers aux enfants dans un contexte d’apprentissage. Ces activités développent la connaissance des enfants sur diverse thématiques, telles que le climat, l’écologie, l’environnement et l’écocitoyenneté. Le programme Le Verger de l’Évolution offre 15 ateliers d’éducation environnementales ancrés dans les notions de science, technologie, art et multimédia sur une période de trois ans. « Ce qu’on cherche à offrir, c’est une expérience immersive qui transformera les élèves. Nous voulons que nos jeunes soient mieux préparés vis-à-vis les enjeux environnementaux qui se dressent à l’horizon. », précise Marie-Claude Bernier, éducatrice en chef de ce programme. Mme Bernier mentionne que l’équipe en place a travaillé fort pour créer ces activités pour les enseignants. Chacune d’entre elle comprend un cahier de l’élève, une situation d’apprentissage-évaluation (SAÉ) et deux grilles d’évaluation des compétences. Chaque classe participante réalisera les activités sur un lopin de terre de 25 mètres carré, située au Verger de l’Évolution à Sainte-Louise. « L’objectif est que le temps passé avec nos formateurs soit évalué et comptabilisé par les professeurs. Il ne s’agit donc pas d’un calendrier d’activités parascolaires, mais bien d’un programme scolaire permettant d’évaluer les élèves selon différentes matières. », ajoute-t-elle. Nouveaux partenaires L’entreprise de L’Islet, LG Cloutier, versera 5000$ au par année sur une période de trois ans pour la réalisation du programme. De plus, l’entreprise Bo.Mont Expert, les organisations Labo-Solutions, brassicoles, Atelier Guy Architecte, Arpentage Côte-du-Sud et la Municipalité de L’Islet se rajoutent aux partenaires. L’argent investi par les organismes permettra la participation de six nouvelles classes l’automne prochain. «C’est vraiment incroyable comment les acteurs du milieu embarquent dans l’aventure. Ça nous permet de progresser. Et on sait qu’il faut augmenter la cadence face à la crise du climat», affirme Simon Côté, coordonnateur d’Arbre-Évolution, qui chapeaute Le Semoir. Le montant total amassé pour la deuxième cohorte est de 45 000$. Les écoles participantes de la cohorte 2020 ont été l’école des Hauts-Sommets, Saint-Pie X, Saint-Jean, Aubert-de-Gaspé et Saint-François-Xavier