22 février 2024

Offrir des activités de loisirs à tous

Le Carrefour Jeunesse-Emploi, en partenariat avec la Ville de Montmagny, offre encore cet hiver la possibilité aux familles de Montmagny-Nord à faible revenu d’inscrire leurs enfants à un loisir. Le programme Accès-Loisirs souhaite rendre accessibles à tous les jeunes des activités variées, et ce, peu importe leur situation financière familiale. Ce programme, offert depuis déjà plusieurs années à Montmagny, a pour but d’offrir des activités à chaque jeune de la région, peu importent les revenus familiaux. L’objectif est de faire en sorte que l’aspect monétaire ne soit pas un frein dans ses loisirs quotidiens. « Cela donne la possibilité aux familles d’offrir des activités à leurs enfants, de pouvoir sortir et d’en profiter », explique Mme Mylène Lévesque du CJE de Montmagny. Les activités offertes ne sont dévoilées qu’au moment des inscriptions. Il y a déjà eu des billets de spectacles, des billets de cinéma et même l’inscription à des cours sportifs offerts pour toute la session. Cours de danse, de patin, etc. Plusieurs organismes en lien avec la Ville de Montmagny peuvent se retrouver dans les options d’inscription. Pour la session d’hiver, ces dernières ont lieu le lundi 19 décembre au CJE de Montmagny de 15 h à 19 h, et le 20 décembre de 10 h à 14 h. Premier arrivé, premier servi! Le nombre de places disponibles dépend des activités offertes qui ont été proposées pour le programme. Sur place, afin de s’inscrire, il suffit de présenter une preuve de revenu ainsi qu’une preuve de résidence à Montmagny. À titre d’exemple, les enfants d’une famille de six détenant un revenu de 56 000 $ à 67 000 $ pourraient tous s’inscrire aux activités selon les places disponibles, bien sûr. Autre exemple: pour une famille d’une personne, le revenu total variant entre 0 à 25 000 $ est admissible; pour une famille de deux, 25 000 $ à 32 000 $; pour une famille de trois, 32 000$ à 70 000$, etc.

Un plus pour la vie d’un jeune La pandémie a forcé la mise sur pause de ce programme pendant deux ans en raison de l’annulation des activités. Les organisations sont donc bien heureuses de pouvoir offrir à nouveau cette option aux familles. « C’est un autre moyen de changer un peu le quotidien parce qu’on le sait que ce fut difficile pour tout le monde, alors on est heureux si ça peut apporter du positif », affirme Mme Lévesque. Offrir ces activités est une façon pour le jeune de développer certaines compétences qu’il ne pourrait pas nécessairement acquérir ailleurs. « Plusieurs jeunes dans le passé se sont sûrement découvert des passions et c’est devenu quelque chose d’important pour eux ». Mme Lévesque se commémore la visite d’une maman qui est venue inscrire son enfant en compagnie de sa grand-mère cet automne, avec les yeux qui brillaient. La mère leur a indiqué qu’elle n’avait pas les moyens de lui offrir une activité, alors avoir cette option était une bonne solution pour la famille. « C’était beau à voir! J’étais tellement touchée!» Des dépliants contenant plus d’information devront être mis dans les Publisacs prochainement avec plus de détails sur les différentes modalités.