23 juillet 2024

Préposé(e)s aux bénéficiaires: 12 000 $ pour 375 heures de cours en 12 semaines

Aux grands maux les grands moyens! Le Centre de formation professionnelle (CFP) L’Envolée lance une formation dans l’espoir de composer deux cohortes, une à Saint-Fabien-de-Panet et la seconde à Montmagny, visant à former une quarantaine de préposé(e)s aux bénéficiaires (PAB). Les personnes intéressées suivront donc une formation accélérée de 12 semaines pour un total de 375 heures et seront rémunérées à raison de trois versements de 4 000 $ pour un total de 12 000 $. « Nous avons eu cette demande pour répondre aux besoins de la pénurie de main-d’œuvre. Nous pensons également que le fait d’offrir la formation au Centre d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) à Saint-Fabien-de-Panet permettra à des personnes pour qui c’était inaccessible auparavant de s’inscrire. Le CISSS défraiera en plus les frais de repas lors des formations », a expliqué Dany Ringuette, du CFP l’Envolée, l’institution reconnue pour dispenser le programme à partir du 29 août prochain. À Montmagny, les cours commenceront le 14 août. Les gestionnaires espèrent joindre une quinzaine de candidat(e)s dans les municipalités du Sud et plus d’une vingtaine à l’Envolée. « Nous pourrions en accepter une quarantaine au total », confie M. Ringuette. Pour Anik Lachance, du Centre intégré de Santé et des Services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS) : « Nous avons obtenu du succès en délocalisant la formation au Lac-Etchemin. Nous souhaitons en avoir autant ici. Nous avons des emplois pour tous les finissants. Nous pensons que les municipalités de Sainte-Lucie-de-Beauregard, Sainte-Apolline-de-Patton, Lac-Frontière etc. représentent un bassin intéressant ». Ce cours est identique à celui offert pendant la pandémie de COVID-19 qui a permis de former plus de 10 000 PAB. Comme prérequis, il suffit d’avoir 18 ans, de posséder un secondaire III ou encore une expérience significative. Il est aussi possible de passer un test de reconnaissance des acquis. «Il s’agit d’un programme avec des bourses très généreuses et qui nécessite moins d’engagement de la part des gens qui le suivront», affirme M. Ringuette, précisant que la subvention sera accordée en trois versements de 4 000 $. « Nous avons eu plus de 300 acquisitions (PAB) en 2020 qui sont restées dans le réseau. On parle d’un taux de rétention de 70% en Chaudière-Appalaches. Le CISSS compte plus de 30 institutions sur le territoire, dont six dans la région magnymontoise où pourront travailler les gens», conclut Mme Lachance.