Une première formation en acériculture offerte au Québec

Photo de Anne-Frédérique Tremblay
Par Anne-Frédérique Tremblay
Une première formation en acériculture offerte au Québec

Extra Formation du Cégep de La Pocatière annonce la création d’une nouvelle attestation d’études collégiales (AEC) nommée Gestion et optimisation d’une entreprise acéricole. Cette formation sera offerte à distance et en mode hybride pour l’ensemble du Québec.

Il est spécifié que la formation vise principalement les propriétaires d’une entreprise acéricole ou ceux désirant en faire l’acquisition, les professionnels du domaine acéricole qui veulent se perfectionner en gestion et en optimisation ainsi que les personnes en réorientation de carrière dans le secteur de l’acériculture, de l’agriculture, de la foresterie ou dans un secteur connexe. Elle a été créée afin de répondre au contexte actuel du domaine après consultation avec des acteurs du milieu. Le tout a été réalisé en collaboration avec le Centre d’études collégiales du Témiscouata.

«Nous avons pu développer un programme de formation qui répondra à d’importants besoins. En effet, l’accélération des progrès technologiques et des exigences grandissantes des consommateurs induit de nouvelles compétences à acquérir pour faire face à l’accroissement de la compétitivité dans la gestion d’une entreprise acéricole. Cette formation unique au Québec, prend tout son sens et toute son importance au Témiscouata où la forêt et l’acériculture occupent une place de choix», souligne Marie-Claude Deschênes, directrice générale du Cégep de La Pocatière.

Le programme est formé de dix cours pour un total de 645 heures de formation. Des cours théoriques seront proposés sous deux formules en ligne, soit en modes synchrone et asynchrone. Pour ce qui est du côté pratique, des activités éducatives seront planifiées dans la région du Témiscouata. Les élèves vivront aussi une intégration professionnelle dans un milieu de travail partenaire choisi par l’étudiant. L’horaire des cours sera déterminé par le temps des sucres.

Des compétences ciblées

Une étude de pertinence a été menée en 2019 afin d’évaluer la nécessité du programme. « L’Industrie au Québec, c’est 12 000 emplois à temps plein. Le Québec est le premier producteur mondial de sirop d’érable. C’est un potentiel de développement qui peut pratiquement être doublé chaque année », informe Christian Plouznikoff, directeur Extra formation du Cégep de La Pocatière.

Une analyse de la situation du travail a permis de cibler quatre compétences principales à développer pour la mise en place des cours : la gestion de ressources humaines, la gestion de ressources financières, la gestion de ressources matérielles ainsi que la gestion et l’optimisation des productions acéricoles.

Le programme a été développé en partenariat avec Extra Formation ainsi que le Service de la formation continue du Cégep de Rivière-du-Loup. Des partenaires locaux et les entrepreneurs acéricoles du Québec collaboreront à la réalisation de la formation.

La formation débutera officiellement en mai 2022 et la première cohorte diplômera en mai 2023.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires