Une troisième cohorte pour Le Semoir

Photo de Anne-Frédérique Tremblay
Par Anne-Frédérique Tremblay
Une troisième cohorte pour Le Semoir
La classe de Mme Julie de Saint-Jean-Port-Joli.

Arbre-Évolution, à la tête du programme écoéducatif Le Semoir, est présentement à la recherche d’entrepreneurs de la région afin de financer une troisième cohorte. Rappelons que Le Semoir est une initiative d’écoéducation initiée à L’Islet.

Jusqu’à maintenant, près de 250 ateliers dans 85 écoles de la province ont été offerts.

«On sent que les milieux scolaires ont soif d’opportunité pour les élèves en ce qui a trait à l’éducation relative à l’environnement. Notre approche est directe, avec un répertoire d’ateliers actualisé fréquemment et un système de réservation en ligne efficace », souligne Laurence Côté-Leduc, coordonnatrice du Semoir.

Avec le phénomène des changements climatiques, l’organisme éducatif tient à préparer les générations futures aux défis d’adaptation à relever. « Avec Le Semoir, nous avons accès à des écoformateurs qui peuvent se déplacer en classe et livrer du contenu très précis sur différents thèmes écologiques. Et ça va encore plus loin avec le Verger de l’Évolution, où nos jeunes peuvent voir comment poussent les arbres à fruits qu’ils ont eux-mêmes plantés. », explique M. Dave Alexandre, enseignant de cinquième année à l’École primaire de SaintJean-Port-Joli.

Le programme du Verger l’Évolution de Sainte-Louise est divisé en 15 ateliers sur une période de trois ans. Il vise les élèves de 4e, 5e et 6e année des écoles primaires de Côte-du-Sud dans le cadre des disciplines de la science, de la technologie et des arts. Le tout est enseigné selon le cursus scolaire proposé.

Les élèves ont la possibilité de retourner à la base et d’en apprendre davantage sur la nature et l’environnement qui les entoure. C’est aussi une façon de développer des connaissances et d’imaginer des solutions pour préserver leur milieu de vie.

Objectif : trouver des investisseurs
Pour les deux premières cohortes de 2020 et 2021, Le Semoir avait réussi à obtenir des investissements de 45 000 $ par année, et ce, grâce à l’implication de 14 entreprises de la région.

Arbre-Évolution et Le Semoir souhaitent encore cette année que des entreprises continuent d’amplifier le soutien financier du programme afin de faire profiter le plus de jeunes possible. « Nous serons actifs par courriel et par téléphone dans les prochains mois, on est sûr que les chefs d’entreprise seront au rendez-vous! » conclut Simon Côté, coordonnateur

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires