Nouvelle usine pour LG Cloutier : un projet de 28M$

Photo de Anne-Frédérique Tremblay
Par Anne-Frédérique Tremblay
Nouvelle usine pour LG Cloutier : un projet de 28M$
Croquis de la nouvelle usine. (Réalisé par Architectes-Roberge et Leduc)

Le Groupe LG Cloutier annonce son plus gros investissement depuis sa fondation. Opérationnelle à partir du mois d’août 2023, une usine sera construite dans le nouveau quartier industriel de L’Islet. L’objectif est d’augmenter la production de l’entreprise ainsi que de pouvoir mieux répondre à sa clientèle.

Le projet a été initié pour deux raisons majeures. Tout d’abord, LG Cloutier prévoit l’accroissement de sa clientèle dans les domaine médical, du transport et de l’aéronautique. Par la suite, leur nouvelle usine permettra de répondre aux besoins grandissants des clients actuels. Celle-ci comptera 30 000 pieds carrés supplémentaires de plus que l’ancienne bâtisse, pour un total de 100 000 pieds carrés.

À la base, LG Cloutier avait commencé à réfléchir à une expansion il y a de cela trois ans. La pandémie a toutefois retardé les plans. Pour l’entreprise familiale, l’expansion et la croissance de l’entreprise étaient de mise, particulièrement avec l’arrivée de clients majeurs. Afin de répondre aux besoins changeants de la clientèle, LG Cloutier devait faire face à cette nouvelle réalité. « On s’est dit que si on se dirigeait plus vers la production, on ne détenait pas actuellement une usine adaptée pour en faire. Il nous fallait une usine où l’on part du point A et finit au point Z», explique Valérie Rancourt-Grenier, vice-présidente des ressources humaines et marketing.

Les frères et sœur Rancourt-Grenier. De gauche à droite, Sébastien, vice-président des opérations, Valérie, vice-présidente des ressources humaines & marketing ainsi que Maxim, directeur général. (Crédit photo: Groupe LG Cloutier)

Entretemps, Ouellet Canada a contacté les dirigeants de l’entreprise pour signifier son désir d’agrandir l’usine, mais elle se voyait dans l’impossibilité de le faire, et ce, en raison du manque de superficie entre les deux bâtisses. Pour compenser, Ouellet leur proposait d’acheter leur établissement. C’est à ce moment que LG Cloutier a décidé de se lancer dans le projet de construire d’une nouvelle usine. La compagnie travaille sur chaque détail de sa réalisation depuis maintenant un an et la première pelletée de terre officielle s’effectuera en août.

Pour le nouvel emplacement, tout est mis en place afin que les départements soient situés un à la suite de l’autre. « Il sera beaucoup plus facile de se retrouver. L’usine a été conçue vraiment selon nos besoins de production versus l’usine qu’on avait présentement, construite en 1979, qui n’était pas bâtie pour les besoins d’aujourd’hui.»

Conserver l’expertise

Le Groupe LG Cloutier voulait demeurer à L’Islet, bien qu’une bonne partie de leur clientèle se retrouve à l’extérieur, notamment à Montréal. « C’était sûr et certain qu’on voulait construire à L’Islet parce qu’on désirait garder notre main-d’œuvre. (…) Ma main-d’œuvre, je l’aime et mon expertise est à L’Islet », affirme Mme Rancourt-Grenier.

La vice-présidente des ressources humaines voit cette nouvelle usine, au sein de la municipalité, comme étant un ajout très positif. Il s’agit d’une bonne façon de revitaliser le secteur industriel.

« Une usine neuve à L’Islet, ça lance un message, dans le sens que ce n’est pas parce qu’on est dans une plus petite région qu’on n’est pas capable d’y investir. Je pense que c’est normal que les entrepreneurs donnent un coup de pouce aux régions afin qu’on sorte du lot ».

Certains employés pensaient que l’entreprise allait déménager à Lévis, au même titre que plusieurs autres entrepreneurs l’ont déjà fait. Ils sont donc rassurés par cette décision.

(Crédit photo: Groupe LG Cloutier)

Technologies renouvelées

L’accroissement du Groupe LG Cloutier sera l’occasion de renouveler la majorité des équipements afin d’être à la fine pointe de la technologie. L’automatisation et les différents ajouts organisationnels auront pour but d’accélérer la rapidité de la production. « Que ce soit en automatisation, en soudure, en l’usinage, en pliage, on va vraiment avoir de la nouvelle machinerie un peu automatisée ou robotisée pour aider au manque de main-d’œuvre. Ça ne va pas enlever de métiers, au contraire, ça va juste nous permettre de pouvoir effectuer la croissance que l’on veut », précise Valérie Rancourt-Grenier, vice-présidente des ressources humaines et marketing.

Les équipements vont commencer à arriver en mars et le déménagement complet se fera en août. D’ici-là, le Groupe LG Cloutier va devoir gérer deux usines en même temps, puisque certains employés vont déjà commencer à travailler sur les nouvelles machines dès leurs arrivées.

Bonne nouvelle pour les employés, une terrasse extérieure et un gym seront mis à leur disposition 24h/24.

Depuis l’acquisition de l’entreprise en 2007, M. Martin Grenier, président, a effectué un virage organisationnel significatif. À ce chapitre, il a su développer le domaine du transport et de l’aéronautique. Par surcroît, il s’est porté acquéreur d’une entreprise oeuvrant dans le domaine médical en 2012. Depuis cette époque, le Groupe LG Cloutier a pu voir son chiffre d’affaires augmenter de plus de 30%.

La réalisation du projet s’avère possible, grâce à l’aide financière obtenue de différents partenaires, tels que le mouvement Desjardins, via Desjardins Capital, le centre Desjardins entreprise – Côte-du-Sud, la BDC, Investissement Québec et DEC Canada. Le tout sera orchestré par l’entrepreneur général Ronam.

La famille en compagnie du président, Martin Grenier. (Crédit photo: Groupe LG Cloutier)
Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires