23 juillet 2024

« Vivez les Arrêts Gourmands de la Chaudière-Appalaches »

La Table agroalimentaire de la Chaudière-Appalaches (TACA) a lancé la saison 2024 des Arrêts Gourmands au Domaine Feux Follets de Berthier-sur-Mer, un vignoble qui a récemment rejoint le regroupement. La population est à nouveau invitée à découvrir, cet été, les multiples saveurs disponibles aux quatre coins de Chaudière-Appalaches.

La TACA a aussi dévoilé le nouveau slogan des Arrêts Gourmands « Vivez l’expérience des Arrêts Gourmands de la Chaudière-Appalaches ». Que les gens soient à la recherche de viandes, produits d’érable, vins, fromages, etc., plus de 160 Arrêts Gourmands sont répertoriés sur la carte de la TACA. Sur le site web du regroupement, il est d’ailleurs possible de se créer un itinéraire personnalisé afin de planifier ses visites.

« Les Arrêts Gourmands, j’ai ça de tatouer sur le cœur. J’y crois vraiment. Chaudière-Appalaches c’est très grand et chaque endroit a ses particularités. On peut y manger très diversifié, nous avons plusieurs viandes, du fromage, des microbrasseries, des cidreries... La diversité, c’est notre force, mais nous avons tous un point en commun en Chaudière-Appalaches, c’est notre passion », souligne Natacha Lagarde, présidente de la TACA, propriétaire de la Ferme des Cent Acres au Lac-Etchemin et porte-parole des Arrêts Gourmands 2024.

Quelques propriétaires d’Arrêts Gourmands étaient sur place lors du lancement pour partager leur expérience. « Pour nous, faire partie des Arrêts Gourmands c’est une occasion de se retrouver sur une carte avec les autres producteurs. Cela permet à des gens qui ne sont pas nécessairement de notre région de penser à venir nous voir », affirme Jean-François Ritt, propriétaire du Domaine RITT de Cap-Saint-Ignace.

Vendre une expérience

Selon le directeur général de la TACA, Bruno Couture, il y a présentement 161 Arrêts Gourmands en Chaudière-Appalaches. Les régions de Bellechasse et Lotbinière sont particulièrement représentées sur la carte comparativement aux autres, simplement, car elles sont plus fortes dans le domaine de l’agrotourisme. Toutefois, M. Couture mentionne que toutes les MRC dans la région administrative ont au moins quelques représentants.

Pour faire partie du regroupement, il faut d’abord que l’entreprise ait sa propre production et qu’elle ait son propre lieu de vente physique. Toutefois, il ne faut pas seulement vendre ses produits, mais également offrir une expérience ou faire le partage d’un savoir-faire. En se rendant dans un Arrêt Gourmand, la TACA souhaite que les touristes ne puissent pas seulement goûter à de nouvelles choses, mais qu’ils puissent aussi en apprendre davantage sur la richesse agricole du territoire et sur les aliments que nous retrouvons dans nos assiettes.

M. Couture invite également la population à suivre l’actualité en lien avec les Arrêts Gourmands dans les prochaines semaines, car la TACA s’apprête à dévoiler un projet qui vise à motiver les gens à visiter plusieurs entreprises participantes au cours de l’été.

$!Natacha Lagarde, présidente de la TACA est la porte-parole des Arrêts Gourmands 2024.