27 février 2024

41 demandeurs d’asile trouvent un emploi dans la MRC de Montmagny

Dans le cadre d’une initiative unique au Québec, le projet-pilote « Nouveau départ chez nous » a permis de recruter 41 personnes issues de l’immigration, demandeurs d’asile, dans les entreprises de la MRC de Montmagny. Le CAE Montmagny-L’Islet, mandataire du projet, a présenté les résultats de ses démarches débutées en août 2022, qui se sont révélées un succès. Ce projet-pilote a pour mission première d’offrir des chances d’emploi aux personnes issues de l’immigration en demande d’asile. C’est une façon de leur proposer un milieu de vie accueillant, tout en répondant à la pénurie de main-d’œuvre de la région. Il s’agit également d’une occasion pour ces personnes de s’intégrer dans la communauté et de mettre à contribution leurs talents. Ces 41 personnes sont venues s’installer avec leur famille, donc 16 enfants s’ajoutent à ce chiffre des nouveaux arrivants qui ont trouvé refuge dans la région. Ils ont été accompagnés durant tout le processus par le service immigration de la MRC de Montmagny et la Corporation de développement économique de la MRC de Montmagny. Des professionnels polyglottes et issus de l’immigration ont apporté leur expertise dans leur accompagnement.

Parmi les entreprises participantes, 19 personnes ont été placées chez Paber Aluminium, 10 chez K-Trail, quatre chez Maison Laprise, trois au CHSLD de Cap-Saint-Ignace, une chez Teknion, une chez Nostalgia Import, une dans une RPA de Montmagny, une chez McDonald’s, une chez Usimet, une à La Rive et finalement une personne en francisation. Tous ces gens détenaient déjà des expériences professionnelles dans différents domaines. L'ensemble du processus pour les entreprises était gratuit, alors que normalement cela coûte dans les environs de 18 000 $ par employé. Les démarches ont permis à ces travailleurs de déménager en région et sortir des centres urbains, principalement Montréal, qui ont de plus en plus de difficultés à répondre à la demande. Les organismes devaient penser à tout, que ce soit le logement, les vêtements adaptés pour le travail, les meubles, etc., et ce, pour leur assurer une arrivée positive.

Une année de travail Les démarches du projet ont débuté alors qu’Hamilton Cidade, du service d’immigration de la MRC, a rencontré la directrice générale du CAE, Mireille Thibault, afin de lui faire part de la pertinence de se lancer dans ce projet. « Avec la pénurie de main-d’œuvre dans la région, je pensais qu’on pouvait tenter quelque chose pour offrir de nouvelles vies à ces familles », explique M. Cidade. Avec différentes entreprises, ils ont effectué quatre missions de recrutement, pour un total de 510 demandeurs d’asile rencontrés. Ils ont par la suite jumelé les entreprises participantes aux candidats rencontrés qui répondaient adéquatement aux besoins de main-d’œuvre spécifiques. La démarche a été réalisée en collaboration avec des organismes spécialisés en immigration et en régionalisation à Montréal. Rappelons que plusieurs de ces personnes ont demandé de venir au Canada en raison de conditions difficiles dans leur pays d’origine, qu'elles soient de nature politique ou pour des questions de sécurité nationale pouvant même aller jusqu'à mettre leur vie à risque. « On a une terre d’accueil qui permet d’offrir la sécurité et l’entraide », se réjouit Mme Thibault. Maintenant le projet réussi, Geneviève Paris de Paber Aluminium souligne que des actions doivent être mises en place pour régler le problème du logement qui ralentit le processus. L’entreprise accueillera de nouveaux employés dans la prochaine année et trouver un logement pour chacun se révèle un véritable enjeu. Ce projet est rendu possible grâce à une aide financière du gouvernement du Québec, Service Québec et du CAE Montmagny-L’Islet par la mesure d’intervention locale de Développement économique Canada pour les régions du Québec.  

Articles reliés