27 mai 2024

Nouvel hébergement: le poulailler pour «poules de luxe» aux Glacis

L’Auberge des Glacis a inauguré son nouveau pavillon le 29 août dernier. Pouvant accueillir des groupes ou des familles de huit à dix personnes, cet hébergement, anciennement un poulailler, devenu résidence pour aubergiste, a complètement été remis à neuf. Les travaux sont évalués à plus de 150 000$. Mme Nancy Lemieux, propriétaire, réfléchissait depuis un moment au potentiel d’ajouter un pavillon additionnel afin d’offrir un nouveau service d’hébergement au sein de l’Auberge. Des travaux d’aménagement de la maison familiale à proximité se sont donc entamés au début de l’été.

Bien que la famille de l’aubergiste ait habité dans ce pavillon durant 17 ans, il s’agit initialement de l’ancien poulailler de l’époque. « Il a été transformé en résidence pour les aubergistes et moi, je l’ai retransformé en poulailler, mais pour les poules de luxe », a dit à la blague Mme Lemieux lors de l’inauguration. Un total de 152 000$ a été investi dans l’aménagement, et ce, sans subvention ou aide gouvernementale. Que ce soit la cuisine, le salon, les chambres ainsi que les salles de bain, tout est remis à neuf. Soulignons que la fille aînée de la famille, Audrey Jade, était à la charge du chantier.  D’autres membres de la famille ont mis la main à la pâte pour accélérer l’aménagement. Puisqu’il s’agit d’un vieux poulailler, il est certain qu’ils ont eu quelques surprises! « On a eu plusieurs péripéties avec le poulailler, mais ça l’a fait en sorte qu’on a pu le compléter et on a eu la chance de l’utiliser un peu cet été. »

L’Auberge a fait affaire avec diverses entreprises locales pour les travaux, que ce soit la table conçue par Le Temps des Cigales ou bien la toile de poules mise à l’honneur, spécialement réalisée pour l’occasion par l’artiste Sophie Lambert. Observant le nombre limité d’offres de ce type dans la MRC, ce nouvel hébergement est également une façon de bonifier ce qui est proposé en région et d’assurer une pérennité à l’Auberge. De futures cabines au lac Les travaux ne s’arrêtent pas là. Maintenant le pavillon terminé, l’Auberge des Glacis se lance dans la mise en place de cabines près du lac. L’aubergiste prévoit le début des travaux dès ce printemps. Au total, elle envisage l’ajout de cinq cabines, pour deux à quatre personnes. « On a un domaine de cinq hectares, c’est grand, alors on a de l’espace pour bien des projets. » De plus, l’Auberge préparera prochainement des repas pour emporter afin de pouvoir déguster de la nourriture directement de sa chambre, du poulailler ou bien des futures cabines.

Enfin, soulignons que le début de la période estivale a été marqué également par un projet de rénovation, possible grâce à une contribution du Centre d’aide aux entreprises (CAE), soit une salle de bain pour les personnes à mobilité réduite au sein de la bâtisse principale. Notons que le 6 août dernier marquait les 17 ans de Mme Lemieux à titre d’aubergiste. Elle évalue que la période estivale 2023 était son meilleur été jusqu’à présent en raison de la panoplie de projets en préparation.

Articles reliés