25 juin 2024

Vilains Lapins s’installe à L’Islet

Jade et Yan Fortin ont ouvert un nouveau café dans la municipalité de L’Islet, nommé Vilains Lapins. Souhaitant pallier un manque de services, le couple dans la vingtaine a décidé de se lancer dans ce projet. Les mascottes à l’image de leur café sont leurs deux lapins. Les copropriétaires amassent des profits afin d’aider le refuge ALSA, qui donne une deuxième chance aux lapins abandonnés. Jade, également propriétaire de son propre salon d’esthétique, réfléchit à l’élaboration de ce projet depuis plus d’un an. Passionnée de la nourriture et intéressée à travailler avec le public, elle a décidé de se lancer ce grand défi. Avec l’emplacement disponible, Jade a vu le potentiel pour installer son salon et son café. Elle s’est jointe également à une tatoueuse et une seconde esthéticienne pour occuper l’ensemble des locaux. Depuis décembre, le couple travaille d’arrache-pied pour transformer l’emplacement à leur goût. Le duo a d’ailleurs eu l’occasion de vivre deux jours de formations en Gaspésie afin de mieux comprendre comment servir leur café de la meilleure façon possible. Ils ont pu officialiser l’ouverture du café à la fin du mois de juin et tout se déroule bien jusqu’à présent.

Yan est quant à lui propriétaire de l’usine YBF de L’Islet. Il a observé qu’il n’y avait aucun endroit pour aller chercher du café dans la municipalité le matin, alors il souhaitait être capable d’ouvrir tôt pour répondre aux besoins des travailleurs. « C’était un gros manque de ce côté-là », explique-t-il. Le couple avait également remarqué qu’il y avait beaucoup de casse-croûtes, mais peu d’offres de nourriture santé. Jade s’occupe de l’administration, des réseaux sociaux et de la nourriture, alors que Yan s’est attardé au travail d’aménagement. Les deux se sont divisé l’horaire afin que quelqu’un soit toujours présent sur les lieux. Ils ont aussi réussi à former une équipe pour s’assurer d’offrir des services adéquats. Ils tentent le plus possible d’introduire des produits locaux dans leurs plats. La propriétaire a développé ses connaissances culinaires par elle-même. Elle offre une variété de produits santé et exotiques. « J’ai une grande passion pour la bouffe et je fais beaucoup à manger à la base! ». Yan propose quant à lui ses connaissances en ce qui a trait à la transformation de la viande. Vilains Lapins proposera des soirées éphémères une fois par mois, présentant une thématique de nourriture à chaque fois. Sensibiliser à la cause des lapins Pour trouver le nom du café, ils se sont inspirés de leurs deux lapins : un toujours fâché et un autre heureux, la majorité du temps. Ils ont engagé une illustratrice pour créer le logo et mettre les deux lapins dans différentes situations cocasses uniques au commerce. Le couple a adopté les lapins dans le refuge spécialisé ALSA de Québec. « On entend souvent parler de chats, qu’il y en a beaucoup à adopter, mais c’est incomparable avec les lapins », explique Yan. La mission de l’organisation est de donner une seconde vie aux lapins domestiques abandonnés. Pour venir en aide au refuge de lapins, une bonne partie des profits des éléments du menu identifiés avec le mot « vilain » leur sera envoyée. Les propriétaires ont en tête d’autres projets afin d’aider l’organisation. « On veut vraiment, vraiment, les aider le plus possible! » Ils assurent que jusqu’à présent, ils obtiennent une bonne réponse de la population par rapport à ce qui est proposé dans cette catégorie.  

Un plus pour les jeunes Jade indique qu’elle a misé sur une décoration maximaliste et colorée afin que ce soit le plus accueillant possible. Elle trouve que le nombre d’endroits pour les jeunes dans les environs est assez limité et elle voulait s’assurer d’offrir un lieu rassembleur pour la population ainsi que sécuritaire pour les jeunes.

Rappelons que Vilains Lapin s’est mérité la Flamme Rousseau lors du concours Face aux Dragons, ce qui leur a permis d’obtenir une subvention de 1 750 $.

Articles reliés