22 février 2024

Plastiques Gagnon et Voyages Humania verdissent La Pocatière

Le 16 octobre dernier, plus de 500 arbres ont été mis en terre en compagnie d’une trentaine d’étudiants de l’ITA aux abords du nouveau quartier industriel Charles-Eugène Bouchard, ainsi que derrière l’Hôpital Notre-Dame-de-Fatima à La Pocatière. L’objectif du projet est notamment de séquestrer 114,45 tonnes de Co2 afin de réduire l’empreinte carbone de Plastiques Gagnon, Voyages Humania ainsi que de l’AREQ-CSQ.

Plastiques Gagnon montre la voie

L’entreprise de Saint-Jean-Port-Joli est déjà reconnue pour son engagement dans la lutte aux changements climatiques. Ainsi compense-t-elle chaque année son empreinte carbone. Plastiques Gagnon célèbre son 60e anniversaire et la direction a eu l’idée de financer la plantation symbolique de six arbres pour chacune de ses années, pour un total de 360.

Voyages Humania à l’avant-garde

« Nous savons très bien que les déplacements génèrent d’importantes quantités de GES responsables des changements climatiques. Il faut absolument compenser ces émissions par des actions comme celles que nous soutenons avec Arbre-Évolution et son Programme de Reboisement Social™» avance François Cornut, fondateur de l’entreprise. « Les municipalités veulent de plus en plus montrer l’exemple en ajoutant des arbres là où c’est possible de le faire. À La Pocatière, ceux plantés près de l’usine Bombardier vont grandement améliorer la qualité environnementale du nouveau secteur industriel, en plus de l’embellir. Ceux derrière l’hôpital permettent de préparer les prochaines phases de développement des parcs récréatifs municipaux. » affirme Simon Côté, coordonnateur général d’Arbre-Évolution. Mentionnons enfin la précieuse collaboration des étudiants au programme TPHE de l’ITA. « La participation de ces étudiants est importante car ça leur donne une expérience concrète d’agroforesterie tout en leur inculquant de bonnes valeurs environnementales », conclut Simon Côté.