08 juillet 2024

Semaine nationale du don d’organes et de tissus

Dans le cadre de la Semaine nationale du don d’organes et de tissus 2018, qui se déroulera du 22 au 28 avril 2018, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches désire sensibiliser la population à l’importance du consentement au don d’organes et de tissus. En effet, lorsqu’on sait qu’un seul donneur peut sauver jusqu’à huit vies et en aider 20 autres par le don de tissus, chaque consentement compte. Imaginez que ce soit vous ou l’un de vos proches qui avez besoin d’une transplantation. Les besoins sont grands et si ce n’est déjà fait, nous vous invitons à prendre les mesures nécessaires pour signifier votre consentement. Pourquoi consentir? La transplantation d’organes et la greffe de tissus sont des exemples éloquents de réussite dans le domaine médical. Consentir permet de donner ses organes et ses tissus à son décès et s’avère un geste généreux permettant de sauver la vie de plusieurs personnes et d’en aider d’autres à retrouver la santé. Comment signifier son consentement? Il existe trois façons de signifier son consentement au don d’organes et de tissus: • Signer le formulaire « Consentement au don d’organes et de tissus » de la Régie de l’assurance maladie du Québec; • Faire inscrire votre consentement au Registre des consentements au don d’organes et de tissus de la Chambre des notaires du Québec; • Signer l’autocollant et l’apposer au dos de votre carte d’assurance maladie. De plus, le fait de discuter du sujet et d’informer vos proches de votre choix peut leur rendre la tâche moins difficile à votre décès puisqu’ils sauront déjà vos volontés. En effet, c’est à votre plus proche parent que l’on demandera si vous aviez consenti au don d’organes et de tissus et c’est cette personne et celle avec qui vous en aviez discuté qui pourront parler en votre nom. Statistiques régionales En 2017, selon les données compilées par Transplant Québec, le CISSS de Chaudière-Appalaches a référé 15 donneurs potentiels d’organes à l’organisme. De ce nombre, trois donneurs ont permis la transplantation de huit organes (deux poumons, deux foies et quatre reins). Par ailleurs, au 31 décembre 2017, pour la région de Chaudière-Appalaches, 23 personnes ont été transplantées, dont 15 ont reçu un rein. À la même date, 33 personnes étaient inscrites sur la liste d’attente pour une transplantation, dont 19 pour un rein. Source: Service des communications et des relations publiques du CISSS de Chaudière-Appalaches