15 juin 2024

Sr Angèle vient pétrir son pain à La Seigneurie-des-Aulnaies

La Seigneurie-des-Aulnaies sort les gros canons pour la 6e édition de la Fête du pain les 8 et 9 septembre prochains en misant sur la joviale et dynamique Sœur Angèle comme invitée d’honneur. La thématique lui sied d’ailleurs très bien « Le bonheur est dans le pain ». « Qui de mieux pour représenter le plaisir de cuisiner? », questionne André Anglehart, directeur général de la Seigneurie, organisateur de l’événement. La célèbre religieuse s’est fait un plaisir de faire rire et d’amuser les téléspectateurs pendant des décennies par son énergie débordante et sa personnalité attachante. Elle viendra entretenir les gens au sujet de son amour de la cuisine et du bonheur de le partager en après-midi, le samedi. L’ensemble des nouveautés pour renouveler l’événement permet au directeur de croire que plus de 1500 personnes se déplaceront pour découvrir la panoplie d’activités entourant les festivités. Ainsi, la musique traditionnelle s’invite à l’événement avec la formation Nicolas Pellerin et les Grands Hurleurs. Ces artistes détenteurs de trois Félix dans la catégorie « Album traditionnel » ont mis les bouchées doubles au cours des dernières années et reviennent d’un 3e voyage en studio d’enregistrement. Ils présenteront leur album ¾ Fort. Peu importe la température, le spectacle se tiendra sous le grand chapiteau, aménagé sur le site de la Seigneurie, où une dizaine d’exposants et de producteurs mettront en valeur leurs créations. Le génial godet Afin d’intéresser davantage les producteurs à venir, M. Anglehart a mis le marché le godet dollar en monnaie locale. Ainsi, en achetant le droit de passage au coût de 10$ donnant accès au site, le visiteur recevra 5 godets $, soit des dollars qui permettront d’acheter des produits locaux auprès des exposants. Ces derniers s’assurent donc de revenus intéressants.

Le godet servait autrefois à l’alimentation en eau afin de faire tourner la roue alimentant le moulin à farine, d’où l’idée d’alimenter aujourd’hui nos producteurs.
« Cette symbolique permet d’affirmer qu’il faut poser des gestes concrets pour encourager et dynamiser l’achat local. C’est développer un comportement responsable envers la communauté et l’environnement. Il faut savoir que la Fête du pain est la seule et unique fête du genre au Québec, au cours de laquelle les gens peuvent assister à plusieurs ateliers de démonstration en compagnie de boulangers. Elle s’adresse à des enfants de huit ans, des gens ayant atteint un niveau intermédiaire ou encore des experts. De plus en plus de gens sont intéressés à pétrir le pain », soutient M. Anglehart. En visitant les installations, la population pourra même questionner le meunier. C’est grâce à l’implication de l’Association des artisans boulangers du Québec que l’événement devient réalisable. « Je crois que les changements apportés permettent d’augmenter notre pouvoir d’attraction. Organiser un tel événement génère un budget avoisinant les 50 000 $. La Grande Tablée Mentionnons enfin qu’il y a le retour de la Grande Tablée, un repas cinq services qui permet à une centaine de convives de déguster les aliments du Québec, plus précisément en provenance de Chaudière-Appalaches et du Bas-Saint-Laurent. Les billets sont disponibles au 418 354-2800, poste 1 ou au www.eventbrite.ca, Fête du pain 6e édition.