Un premier marché public pour L’Islet-Sud lors du Festival du Bûcheux

Photo de Anne-Frédérique Tremblay
Par Anne-Frédérique Tremblay
Un premier marché public pour L’Islet-Sud lors du Festival du Bûcheux

À la suite des résultats d’un sondage réalisé auprès des citoyens, un projet pilote de marché public sera mis à l’œuvre lors du Festival du Bûcheux de Saint-Pamphile. Au total, trois kiosques mettant en vedette des produits agricoles et artisanaux de la MRC seront accessibles au public les 27 et 28 août, de 10h à 17h.

Attirant un grand nombre de visiteurs le temps de la fin de semaine, le Festival se voulait un endroit idéal pour tester le projet. Un chapiteau d’artisans était déjà en place dans le passé, mais le chargé de projet, M. Ian Chartrand, affirme que, cette année, les visiteurs pourront assister à une formule « marché ». « Le chapiteau était déjà ouvert aux artisans agroalimentaires et ils ont été quelques-uns à y présenter leurs produits dans le passé. L’objectif cette année est d’avoir une offre alimentaire plus complète et adaptée à l’événement », précise-t-il.

M. Chartrand explique que la prochaine étape est d’évaluer la possibilité de répéter cette expérience, sous la forme d’un marché mobile, dans des événements d’envergure des autres municipalités du sud de la MRC, et ce, dès 2023. « Il s’agit encore une fois de se rallier à des événements existants et qui attirent déjà la population, comme le festival Fleurdelisé à Sainte-Félicité ou à d’autres événements communautaires d’échelle locale », explique M. Chartrand.

Le sondage en question a été réalisé au printemps dernier par les municipalités du sud de la MRC de L’Islet. Près de 250 personnes ont répondu aux questions, présentant un portrait potentiel de la clientèle. Il a été dévoilé que les trois-quarts des répondants (76%) sont déjà clients de kiosques à la ferme au moins une fois par saison. Par ailleurs, plus du tiers (34%) achètent auprès de producteurs une à deux fois par mois. Il est précisé que ces achats sont toutefois souvent effectués à l’extérieur de la région.

Une idée favorable

Il a été évalué que ce genre de service de proximité pourrait être bien accueilli par les citoyens. Avec l’accès à un marché public dans le voisinage, 96% des répondants achèteraient des produits frais au moins une à deux fois par mois. Parmi les produits les plus demandés, on y compte, les fruits et légumes frais, le pain et les pâtisseries ainsi que le fromage. D’autres produits, tels que la viande, les œufs et le poisson intéresseraient également la clientèle.

Parmi les répondants, un panier de produits agricoles des six municipalités participantes était à gagner. M. Yves Couillard de Saint-Marcel est le grand gagnant.

Le panier en question. (Photo de courtoisie)

Le projet est financé par l’entremise du programme Proximité, en vertu du Partenariat canadien pour l’agriculture, résultant d’une entente conclue entre les gouvernements du Canada et du Québec. Rappelons que les municipalités touchées sont Saint-Adalbert, Saint-Pamphile, Sainte-Félicité, Sainte-Perpétue, Tourville et Saint-Marcel.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires