Une quatrième étoile pour l’Auberge des Glacis

Photo de Anne-Frédérique Tremblay
Par Anne-Frédérique Tremblay
Une quatrième étoile pour l’Auberge des Glacis
L'Auberge des Glacis. (Crédit photo: Facebook de l’Auberge)

L’Auberge des Glacis située à L’Islet a obtenu un classement de quatre étoiles de la Corporation de l’Industrie touristique du Québec (CITQ). L’équipe travaille depuis l’ouverture de l’établissement afin d’obtenir cette note.

« C’est incroyable de penser qu’on a enfin réussi à avoir cette quatrième étoile après toutes ces années. Nous avons tellement investi de temps et d’argent pour répondre aux critères de la CITQ. C’est génial!», s’exclame la propriétaire, Nancy Lemieux.

Rappelons qu’un agrandissement a été réalisé en 2010, où près d’un million de dollars ont été investis. Au mois juin dernier, l’Auberge débutait sa saison estivale avec une nouvelle salle à manger, un nouveau menu, un nouvel horaire, un nouvel ameublement et un nouveau décor. Tous les efforts ont donc été fournis afin de se mériter cette quatrième étoile. Notons que l’équipe célèbre son 15e anniversaire cette année.

M. Richard Moreau, directeur général de Tourisme Chaudière-Appalaches, se dit bien heureux de cette distinction. « Tout le récent développement effectué par la propriétaire Nancy Lemieux et sa famille mérite amplement la certification de ces quatre étoiles chèrement gagnées. L’Auberge des Glacis et son personnel représentent à mes yeux l’un des plus beaux fleurons de notre industrie touristique régionale», affirme-t-il.

Des critères additionnels
La propriétaire spécifie qu’ils ont réussi à se classer selon la grille de la catégorie « hôtel », incluant des critères tels que les valets-parkings, les piscines et les salles de réception. « Ce sont des items qui ne cadrent pas vraiment avec les auberges. Par exemple, les sections “mobilier de travail” et “appareils électroniques”, comme les téléphones et les téléviseurs, sont absentes dans les chambres aux Glacis.»

Mme Lemieux souligne que le fait de ne pas avoir de téléviseur dans les chambres résulte d’une philosophie d’entreprise. N’ayant pas la fibre optique dans le secteur, ils trouvaient impensable d’acquérir des antennes paraboliques aux fenêtres d’un moulin à farine seigneurial. « Nous perdions beaucoup de points parce que nous ne répondions pas à certains critères réservés aux hôtels; il a fallu bonifier tout le reste! Le service de scénarisation de la CITQ m’a été fort utile», précise-t-elle.

La propriétaire, Mme Nancy Lemieux. (Photo d’archives)

Une future catégorie Auberge?
La propriétaire avait réalisé des démarches en 2015 afin d’initier la création d’une catégorie Auberge qui refléterait davantage la réalité des aubergistes. Le tout avait engendré la création du Réseau québécois Aubergiste! une coopérative de solidarité regroupant les aubergistes indépendants. La catégorie Auberge n’a toutefois pas encore été créée dans le guide de classification de la CITQ.

Mme Lemieux mentionne que la CITQ demeure une bonne référence pour la clientèle et que c’est pour cette raison qu’elle aimerait l’ajout d’une telle catégorie. « Le problème pour les auberges est que nous nous retrouvons dans la catégorie “Établissements hôteliers”. Être évalués dans une catégorie qui nous ressemble serait vraiment l’idéal. Mais ça, c’est un prochain dossier; je vais plutôt savourer l’arrivée imminente de notre nouveau panonceau pour le moment! Un beau cadeau de Noël pour toute notre équipe! », conclut-elle.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires