24 juillet 2024

Trois municipalités se désistent du projet de fusion dans le Kamouraska

À la suite des rencontres citoyennes tenues dans la semaine du 17 juin sur le plan de regroupement de sept municipalités dans la MRC de Kamouraska, les municipalités de Rivière-Ouelle, de Saint-Denis De la Bouteillerie et de Saint-Pacôme ont décidé de se retirer du projet.

À la suite des rencontres citoyennes tenues durant la semaine du 17 juin sur le plan de regroupement de sept municipalités situées dans la MRC de Kamouraska, les municipalités de Rivière-Ouelle, de Saint-Denis-De La Bouteillerie et de Saint-Pacôme ont décidé de se retirer du projet.

La Ville de La Pocatière et les municipalités de Sainte-Anne-de-la-Pocatière, de Saint-Onésime-d’Ixworth et de Saint-Roch-des-Aulnaies ont décidé de poursuivre les travaux afin de finaliser l’Étude de regroupement, et ce, malgré les désistements. Les élus sont convaincus que les défis et les enjeux communs sont toujours présents et qu’il est pertinent et essentiel de finaliser l’Étude de regroupement.

Selon les maires toujours impliqués, les deux premières parties complétées de ladite étude, soit Le portrait des municipalités et Les composantes du projet, prouvent que le regroupement demeure une excellente solution pour les municipalités de l’extrême Ouest du territoire.

Les enjeux qui motivent ce regroupement sont toujours d’actualité selon les municipalités concernées, notamment le recrutement et la rétention de la main-d’œuvre qualifiée ainsi que la mise en place d’équipes spécialisées, le maintien des services municipaux à prix abordable, la pérennisation des services de proximité, l’amélioration de l’attractivité commerciale, la mise en commun des richesses de chacune des municipalités ainsi qu’une meilleure représentation politique afin d’accroître le leadership régional.

« La graine a été semée, il faut maintenant l’arroser pour qu’elle grandisse. Saint-Roch a pris une excellente décision il y a huit ans de se regrouper avec La Pocatière, Sainte-Anne et Saint-Onésime pour le service intermunicipal de sécurité-incendie. Il serait impensable de revenir en arrière aujourd’hui tellement ce fut le meilleur choix. Je me réjouis de pouvoir continuer cette étude avec ces partenaires partageant une même vision d’avenir pour nos populations », affirme André Simard, maire de Saint-Roch-des-Aulnaies.

La Ville de La Pocatière et les municipalités de Sainte-Anne-de-la-Pocatière, de Saint-Onésime-d’Ixworth et de Saint-Roch-des-Aulnaies maintiennent donc le cap afin de finaliser l’Étude de regroupement et souhaitent compléter le processus afin de réaliser cette alliance qu’elles jugent importante pour ses communautés.

(LOB)