Course à la mairie de Montmagny entre Boulet et Gendreau

Photo de Katy Desjardins
Par Katy Desjardins
Course à la mairie de Montmagny entre Boulet et Gendreau

Après que Bernard Boulet, maire suppléant actuel, ait manifesté son intérêt à occuper le poste de maire de Montmagny  jusqu’aux prochaines élections de novembre prochain, voilà que le conseiller Yves Gendreau dépose à son tour son bulletin de candidature à la mairie. Il l’a fait hier, en fin de journée, auprès de la greffière, Me Karine Simard.

Depuis le dépôt de l’avis de vacance par la greffière de la Ville de Montmagny, Me Karine Simard, à la dernière séance du conseil municipal le 25 janvier, les conseillers intéressés par le poste de maire avaient jusqu’à ce soir 16 h, vendredi 29 janvier, pour officialiser leur candidature.

M. Gendreau siège comme conseiller à Montmagny depuis maintenant sept ans. Appelé à répondre aux questions du journal, il a expliqué qu’accéder au poste de maire maintenant lui permettrait d’assurer une continuité dans les dossiers de la Ville avec lesquelles il est déjà familier. « J’aimerais réviser le projet de Centre des Migrations », exprime-t-il. Il souhaiterait pouvoir enfin consulter les plans, les études de marché, ainsi que les coûts d’opération du projet. Il aimerait également faire le plus vite possible les consultations publiques qui avaient été annoncées par le conseil municipal, autant avec les groupes d’intérêts qu’avec la population.

Un second enjeu majeur serait le Complexe sportif à Montmagny. Il veut voir comment la Ville pourrait favoriser le plus possible la concrétisation de ce projet ainsi qu’analyser si les coûts d’entretien de la bâtisse actuelle abritant la piscine pourraient être redirigés vers la réalisation des nouvelles infrastructures.

Finalement, il est d’avis que les citoyens devraient être consultés à propos du taux de taxation. M. Gendreau voudrait leur demander s’ils sont en faveur de légères augmentations annuelles pour l’obtention de plus de services ou si, au contraire, ils souhaiteraient que le prochain budget du conseil soit plus restrictif afin d’éviter une augmentation de taxes.

Puisque deux personnes se présentent au poste, il devra donc y avoir un vote secret parmi les conseillers pour élire le successeur de Rémy Langevin, décédé au début du mois. Le prochain maire sera choisi par cooptation, comme il siègera seulement jusqu’aux prochaines élections à l’automne 2021. Il n’y aura pas d’élection partielle.  Le directeur général de Montmagny, M. Félix Michaud, ajoute que « une élection partielle au poste de maire génère les mêmes couts qu’une élection générale, car cela oblige à faire sortir le vote de l’ensemble des districts de Montmagny ce qui est environ 115 000$. » En cas d’égalité, comme il y a six conseillers, la personne qui présidera l’assemblée, dans ce cas M. Boulet, obtient deux droits de vote. Il pourrait donc voter pour lui-même deux fois dans cette situation s’il le désire. Le maire suppléant a également expliqué, lors du dernier point de presse le 26 janvier, que le siège du conseiller qui accèdera au poste de maire restera vacant jusqu’aux prochaines élections municipales.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires