Enrochement de 450 m pour enrayer l’érosion des berges

Photo de Katy Desjardins
Par Katy Desjardins
Enrochement de 450 m pour enrayer l’érosion des berges
Raymond Gaudreau, directeur du Camping Pointes-aux-Oies et Gaston Morin, président du conseil.

Le conseil municipal de la Ville de Montmagny a passé une résolution lors de leur dernière séance afin de déposer une demande d’aide financière dans le Fonds d’atténuation et d’adaptation en matière de catastrophes naturelles du gouvernement fédéral. Celle-ci permettrait d’obtenir une subvention d’environ 40% pour un projet d’enrochement de 450 m qui protégerait une partie des rives de la ville rongées par l’érosion.

L’enrochement prévu longerait les rives sur une longueur d’environ 450 mètres linéaires. Cela englobe d’abord la Pointe-aux-Oies et ensuite les berges vers l’est.

Selon le directeur général de Montmagny, Me Félix Michaud, le projet est présentement estimé à 2,2 millions de dollars. L’enrochement aiderait à ce que les vagues glissent sur la rive plutôt que de se fracasser sur celle-ci comme elles le fond actuellement, causant ainsi l’érosion.

La Ville de Montmagny a jusqu’en novembre 2021 pour déposer sa demande au Fonds d’atténuation et d’adaptation en matière de catastrophes naturelles du gouvernement fédéral. Le directeur général explique que ce nouveau programme permet à la Ville de faire une demande d’aide financière pour ce projet, car l’ancien était seulement accessible à ceux de plus de 20 millions de dollars. Il ajoute que l’aide du député fédéral de la circonscription, M. Bernard Généreux, sera ensuite sollicitée afin de faire avancer le dossier auprès du gouvernement canadien. Toutefois, ce financement d’environ 40% serait toujours insuffisant pour la Ville qui souhaiterait ensuite solliciter l’aide du gouvernement provincial et de la députée Marie-Eve Proulx.

La Ville devra aussi négocier avec les propriétaires de quelques terrains qui se situent dans la zone du projet. Comme celui-ci viendrait stabiliser les berges, cela viendrait ajouter de la valeur à ces terrains, chose que la Ville ne peut pas faire sans l’accord des propriétaires.

Tout dépendant des sources de financement obtenues, le projet pourrait aussi se réaliser en deux phases selon le directeur général de la Ville. L’enrochement pourrait d’abord se faire sur le secteur des terrains appartenant à la Ville et la deuxième partie serait celle qui touche aux terrains privés.

Pour le moment, la Ville de Montmagny estime que ce projet pourrait commencer à se réaliser en 2023.

Le Camping à la dérive

Le Camping Pointe-aux-Oies de Montmagny se situe dans la zone où l’enrochement est prévu et ses responsables espèrent que le projet avancera le plus rapidement possible. Ceux-ci perdent plusieurs pieds de terrain par année à cause de l’érosion des berges.

Plusieurs pieds de terrain sont à nouveau près de s’effondrer.

Présentement, une clôture est installée près des berges, empêchant les visiteurs de trop s’en approcher. Raymond Gaudreau, directeur général du camping, explique qu’il y a quelques années, il y avait plusieurs terrains au-delà de cette clôture. Ceux-ci ont été emportés par l’érosion qui ronge de plus en plus le terrain. M. Gaudreau croit également qu’il devra encore reculer la barrière de quelques mètres cette année ou la suivante.

Le fait que plusieurs arbres sont tombés, emportés par l’érosion, rend le camping plus vulnérable aux intempéries. Ces arbres agissaient comme un mur, ralentissant le vent soufflant dans leur direction. Les rafales peuvent donc maintenant se diriger tout droit sur les bâtiments près du fleuve sans entraves. M. Gaudreau rapporte que dans la dernière année quelques infrastructures comme des toitures ont été abimées et il s’attend à la même chose cette année.

Le peu d’arbres qui tiennes encore sur les berges commencent à pencher vers le fleuve.

Les responsables du Camping Pointe-aux-Oies croient qu’il est important de protéger l’endroit rapidement en concrétisant ce projet, car ce camping cinq étoiles est l’un des plus grands attraits touristiques de Montmagny.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Jérôme
Jérôme
12 jours

Bon bien c’est dont bien plate moi je paye très chère de taxes et on me laisse tombé pour mes terres agricoles. C’est ridicule