Environ 3% de plus de femmes en politique municipale dans la région

Photo de Katy Desjardins
Par Katy Desjardins
Environ 3% de plus de femmes en politique municipale dans la région

Le Réseau des groupes de femmes Chaudière-Appalaches (RGFCA) fait le bilan de son projet « Ensemble vers la parité et l’égalité en Chaudière-Appalaches » qui visait à augmenter de 5% le nombre de femmes élues dans la région administrative aux élections du 7 novembre dernier. Le taux serait passé de 28% à 30,9% selon les résultats.

Le RGFCA remarque une augmentation d’environ 3% du nombre de femmes dans les conseils municipaux de Chaudière-Appalaches. Malgré que l’organisme se réjouit de l’augmentation, l’objectif initial de 5% n’a pas été atteint. Toutefois, le RGFCA considère tout de même ce résultat comme une victoire pour la cause. « Voici encore une fois la preuve qu’il faut encourager les femmes à se présenter en politique municipale, car cela se traduit effectivement par une meilleure représentation », affirme la directrice générale du RGFCA, Karine Drolet.

Selon les chiffres recueillis par l’organisme, 34% de femmes occupent maintenant les postes de conseillères contre 30,4% en 2017. Pour les postes de mairesse, le pourcentage est passé à 16% comparativement à 14,9% auparavant. Le RCFCA note toutefois que malgré l’augmentation, le taux de femmes dans les conseils municipaux dans la région de Chaudière-Appalaches restent inférieurs à la moyenne québécoise.

L’organisme enverra une lettre à toutes les femmes qui se sont portées candidates dans la région afin de les féliciter pour leur implication, qu’elles aient été élues ou non.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires