Le Cégep de La Pocatière révèle ses priorités pour la campagne électorale

Journal l'Oie Blanche
Le Cégep de La Pocatière révèle ses priorités pour la campagne électorale
Photo de courtoisie.

À la suite du déclenchement de la campagne électorale, le Cégep de La Pocatière et le Regroupement des cégeps de régions (RCR) interpellent les candidats de tous les partis politiques afin qu’ils se positionnent clairement sur les principaux enjeux touchant les établissements collégiaux des régions, notamment en matière d’offre de formation, de recrutement et de développement des infrastructures.

Le Cégep de La Pocatière considère contribuer à la vitalité de la région de Côte-du-Sud avec ses deux établissements à Montmagny et La Pocatière ainsi qu’avec ses trois centres de recherches, soit Biopterre, Optech et Solution Novika. L’établissement scolaire souhaite que le gouvernement prenne un engagement afin de permettre le développement de nouvelles formations prioritairement dans les cégeps situés en région. Le Cégep de La Pocatière dénonce le fait qu’aucun des projets dans ce sens qu’il a déposés dans les dernières années n’a bougé.

L’établissement scolaire possède environ 400 unités de logement à La Pocatière qui sont présentement entièrement occupées. Un immeuble devra recevoir des rénovations majeures afin d’augmenter la capacité d’accueil de 25 places. Une construction d’un nouveau bâtiment de 15 à 20 places est aussi envisagée à Montmagny. Toutefois, pour rénover l’ensemble de ses logements étudiants, le Cégep estime qu’un investissement d’environ 10 millions est nécessaire et demande que le gouvernement du Québec concrétise cet investissement afin d’appuyer concrètement les efforts déployés par le Cégep pour attirer des étudiants et leur offrir un milieu de vie adapté.

Les demandes du RCR

Le Cégep de La Pocatière et le RCR demandent l’instauration d’un véritable « réflexe région » afin que soient considérés prioritairement les cégeps de régions dans la création de tout nouveau programme collégial au Québec. Le développement de DEC émergents dans des domaines nouveaux, en collaboration avec les centres collégiaux de transfert de technologie (CCTT), constitue un autre levier à privilégier afin d’assurer la vitalité et la pérennité des cégeps de régions.

D’autre part, la question du logement représente un enjeu incontournable selon le Regroupement lorsque l’on parle d’enseignement collégial. Le RCR invite les partis à proposer des solutions concrètes pour favoriser la construction de nouveaux logements abordables pour les étudiants et le personnel des cégeps, afin de contrer la pénurie qui sévit actuellement dans la région.

Le recrutement d’étudiants internationaux constitue également une priorité pour le RCR. En effet, depuis des années, des retards dans la délivrance de permis d’études par le gouvernement fédéral et d’autres obstacles administratifs freineraient leur recrutement international. Le RCR appelle les formations politiques à doter le Québec d’un véritable plan d’action afin d’accélérer l’obtention de permis d’études pour les étudiants internationaux. « Les cégeps des régions font face à des défis communs en matière d’offre de formation, de recrutement et d’infrastructures. Nous espérons que cette campagne électorale sera l’occasion pour tous les partis politiques de prendre des engagements forts et concrets pour assurer la vitalité et la pérennité de nos établissements, qui sont des piliers économiques et sociaux dans chacune de nos régions », mentionne Marie-Claude Deschênes, directrice générale du Cégep de La Pocatière et présidente du RCR.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires