21 mai 2024

Québec Solidaire souhaite se battre pour les régions, malgré tout

La démission de la coporte-parole de Québec Solidaire Émilise Lessard-Therrien crée des vagues jusqu’en Côte-du-Sud. L’association locale désire maintenant faire entendre sa voix à propos des enjeux ruraux.

« Nous sommes déçus du départ d’Émilise. Elle incarnait les régions et elle maîtrisait très bien les dossiers sur la ruralité. C’est une perte pour le parti » déclare Karyne Thériault coporte-parole solidaire pour l’Association de la Côte-du-Sud. Du même souffle, elle rappelle que la course pour choisir leur coporte-parole féminine avait créé beaucoup d’effervescence au sein du parti et qu’elle avait entraîné une montée de la voix des régions.

Néanmoins, Mme Thériault demeure optimiste. « C’est maintenant à nous de prendre le relais et de nous exprimer sur nos réalités lors du congrès national qui se tiendra le 25 mai prochain. Québec Solidaire est un parti qui écoute ses militants » soutient-elle. Pour celle-ci, les dossiers sur la protection du territoire et de l’agriculture seront à prioriser.

Également, elle prévoit qu’il y aura des débats sur le fonctionnement interne du parti, qui a été ébranlé par la démission de
Mme Therrien-Lessard. « Ce n’est pas la première fois qu’il y aura des discussions à ce sujet au sein de notre organisation. Néanmoins, je crois que nous en sortirons gagnants », énonce-t-elle.

Une association en
reconstruction

Élue depuis six mois au poste de coporte-parole régionale avec Guillaume Dufour, Karyne Thériault explique qu’il y a une nouvelle équipe au sein de l’association solidaire. Présentement, elle se familiarise avec les dossiers en cours.

« Nous sommes en train de nous regrouper et de nous organiser. Nous comptons organiser prochainement une assemblée où nous inviterons la population. Nous voulons aussi organiser d’autres activités pour avoir plus de visibilité. Il faut être convaincu pour s’impliquer en politique », déclare-t-elle. De plus, même si le membership se maintient actuellement, elle souhaite l’augmenter en prévision des prochaines élections provinciales.

D’ores et déjà, une assemblée virtuelle des membres est organisée pour le 14 mai prochain. Mme Thériault les invite à communiquer avec l’association pour obtenir le lien.

Une future candidate ?

Questionnée à propos de ses intentions de porter les couleurs solidaires en présentant sa candidature pour le parti aux prochaines élections, Karyne Thériault répond : « Je ne me sens pas prête tout de suite. J’ai une jeune famille. Cependant, je ne ferme pas la
porte. »

La mère de quatre enfants est impliquée depuis plusieurs années au sein du parti. Elle a été séduite par les mesures proposées afin de lutter contre les changements climatiques. « Si on détruit l’environnement, il ne nous restera plus rien », conclut-elle.