11 avril 2024

Temps des sucres : vers un début de saison précoce

Le propriétaire de l’Érablière Landry, Frédéric Landry, s’attend à ce que la saison des sucres débute plut tôt cette année.

« En général ça commence autour de la mi-mars dans la région, mais ça devrait être plus hâtif cette année », a-t-il indiqué. Ce dernier espère que 2024 sera mieux que 2023, année qu’il a qualifiée de
« catastrophique » au point de vue de la production. « J’ai eu 50 % moins de sirop qu’à l’habitude. La dernière fois que j’avais eu une aussi mauvaise année remontait à 2008, où il y a eu énormément de neige», s’est-il souvenu, ajoutant qu’il a touché l’assurance récolte pour son année 2023, une première pour lui. Celle-ci protège les récoltes contre les risques associés aux conditions climatiques et aux phénomènes naturels incontrôlables. Ce programme offre des protections individuelles et collectives. « Cela n’a pas été le Klondike comme année financière. » Pour l’instant, son niveau d’espoir est un peu plus élevé et il s’attend à une meilleure campagne. Cela dit, il a prévenu que Dame Nature a un rôle important à jouer. D’ailleurs, il prévoyait connaître une excellente saison en 2023 et celle-ci n’a vraiment pas été bonne finalement en raison des aléas de la météo.

Le propriétaire espère que le mercure sera autour de -2 degrés la nuit et 3 ou 4 degrés le jour. Le propriétaire a fait quelques agrandissements et il possède
40 000 entailles cette année.