22 juin 2024

Un pas de plus vers les Jardins de l’Oasis

Montmagny pourrait être en voie d’accueillir un projet récréotouristique multifonctionnel de grande envergure. En effet, les Jardins de l’Oasis a franchit une étape importante dans sa mise en œuvre, soit l’obtention de l’autorisation de la Commission de la protection des territoires agricoles (CPTAQ).

Ce projet est en cours de développement depuis de nombreuses années et plusieurs démarches ont déjà été faites auprès des différentes autorités gouvernementales par les Entreprises Guay-Vac, dirigées par l’homme d’affaires de Québec Richard Guay qui possède déjà la propriété, une terre originalement agricole.

Les promoteurs des Jardins de l’Oasis ne manquent pas d’ambition. Leur projet aura une superficie de près de 185 000 mètres carrés. Il sera situé au nord de la sortie 369 de l’autoroute 20, à la hauteur de Saint-Pierre-de-la-Rivière-du-Sud. Il s’étendra jusqu’au boulevard Taché Ouest, sur les terres agricoles en friche à l’est de la route Jean-Baptiste-Casault.

Dans le formulaire présenté au soutien de la demande à la CPTAQ, les promoteurs indiquent que le site inclura une offre de camping écoresponsable ainsi qu’une offre agrotouristique.

Également, ils y indiquent : » Nous accueillerons des campeurs en VR, en roulotte ou en tente, nous leur réservons 300 places. Tout l’aménagement des voies de circulation et des aires de camping sera fait de sable naturel compactable (aucun asphalte). Les emplacements pour les campeurs seront aménagés de verdure, de fleurs et d’arbres ».

De plus, ils ajoutent qu’ils y interdiront les véhicules à essence. Ainsi, la circulation y sera permise seulement aux gens à pied, à bicyclette ordinaire ou électrique, en voiturette ou trottinette électrique,’en voiture électrique hybride, électrique et propane du Québec ainsi qu’en calèche avec poney pour enfant.

Également, ils prévoient la construction de plusieurs bâtiments et infrastructures, dont certaines pourront être fréquentées tant par les campeurs que par la population en général, soit une écurie, des restaurants et bars, un gymnase, une salle commune, des yourtes mises en location, une arcade, un dépanneur, une station‑service écologique munie d’une douzaine de bornes de recharge électriques et des blocs sanitaires.

« Pour attirer, accueillir et bien récréer les touristes, nous proposons comme point d’intérêt majeur et attractif une immense et majestueuse piscine à vagues. De plus, nous y adjoindrons une piscine tropicale à l’eau de mer et glissade d’eau. Il y aura ici et là des jeux de pétanque, de fer, de crochet, un minigolf, un lance-balles automatique de tennis, un terrain de badminton, etc. » ajoutent-ils dans leur demande à la CPTAQ.

Un projet encore embryonnaire

Joint par téléphone, M. Richard Guay a été succinct dans ses commentaires. « En ce moment, nous sommes en train de faire des démarches pour monter le projet de manière plus raffinée. Nous voulons que cela soit un jardin avec un aspect écologique. Nous croyons que cela pourrait être une mine d’or », avance-t-il.

Pour l’instant, aucun échéancier n’est fixé pour la réalisation des Jardins de l’Oasis.