16 avril 2024

Gaétan Avoine, un artiste de l’ombre

Pour une localité de 3 400 âmes, Saint-Jean-Port-Joli regorge d’artistes, dont certains jouissent d’une renommée internationale. Mais il en est un qui a toujours oeuvré dans l’ombre, pour son seul plaisir, et qui aurait continué ainsi, n’eût été de l’intervention de son fils Maxime auprès du journal L’Oie blanche; il s’agit de Gaétan Avoine qui reproduit dans le bois des machines à vapeur d’époque et des engins stationnaires.Michel Chassé

Comme plusieurs, il a étudié à l’école de sculpture de Saint-Jean-Port-Joli pendant un an, soit en 1967, année où elle a fermé ses portes.