16 mai 2024

Un citoyen demande publiquement la démission de Marc Laurin

Une dizaine de citoyens étaient présents à la dernière séance du conseil et certains d’entre eux ont appuyé M. Jean-Guy Boulet alors qu’il a pris la parole pour, notamment, demander la démission du maire Marc Laurin. Dans son allocution, M. Boulet a évoqué une tension au sein de la population depuis son arrivée en poste, ainsi que l’accident qui a couté la vie à Josyane Tanguay-Pelletier quand sa voiture a plongé dans la Rivière du Sud en avril dernier. Jean-Guy Boulet, citoyen de la ville, membre de la Société d’aménagement et de conservation des oiseaux migrateurs de Montmagny (SACOMM) et frère de l’ancien maire Bernard Boulet, a pris le micro lors de la période de questions. Après avoir abordé différents sujets, il a finalement demandé la démission du maire de Montmagny, Marc Laurin : « Depuis que vous êtes en poste M. le maire, vous avez mis la discorde au sein du public. Vous êtes chanceux qu’il y ait encore des gens ici ce soir, car nous sommes tannés de venir ici. Vous avez des gens assis autour de vous que je félicite, mais avec tout ce que l’on voit présentement dans les journaux […] Vous devriez faire quelque chose pour le public. Vous devriez mettre votre siège en jeu en même temps que M. Langlois. […] Moi je demande votre démission, M. le maire. Démissionnez, puis représentez-vous. » À noter que M. Boulet faisait référence à la démission du conseiller Marc Langlois en mai dernier en raison de différends irréconciliables avec le maire et le directeur général Félix Michaud. Une élection partielle aura d’ailleurs lieu le 17 septembre à Montmagny pour combler ce poste. M. Laurin l’a remercié pour son commentaire, puis est passé à la question suivante. Il est possible de visionner la séance du conseil en entier, incluant la période de questions, sur

chaîne YouTube de la Ville de Montmagny. Image ternie Avant de demander la démission du maire, M. Boulet est aussi revenu sur l’accident dans la Rivière-du-Sud qui a coûté la vie à Josyane Tanguay-Pelletier, 36 ans, alors que sa voiture s’est retrouvée submergée dans le cours d’eau en avril dernier. Le citoyen a mentionné que les radios de la ville de Québec avaient parlé durant la journée du fait que la Ville de Montmagny possédait une embarcation destinée à effectuer des sauvetages nautiques, mais que les pompiers n’avaient pas reçu la formation nécessaire pour l’utiliser. Il a ajouté que cela faisait mal paraitre la Ville. Denis Lavoie, ancien directeur de l’École secondaire Louis-Jacques-Casault, a ensuite pris la parole et appuyé cette partie des propos de M. Boulet. En effet, l’incident faisait la Une du Journal de Québec le 10 juillet dernier et fut abordé ce même jour par plusieurs autres médias québécois. La Ville de Montmagny a publié un communiqué le 12 juillet dernier afin de répondre à certaines interrogations. Elle y mentionne participer activement à l’enquête du coroner qui déterminera les circonstances de l’accident et émettra des recommandations. Elle ajoute qu’elle souhaite offrir aux membres de l’équipe du Service de la sécurité incendie et de la sécurité civile une formation en sauvetage nautique conforme aux normes en matière de santé et de sécurité. Elle attend toutefois le nouveau cadre de référence sur lequel le ministère de la Sécurité publique travaillerait actuellement. Afin de ne pas troubler le processus d’enquête, la Ville ajoute qu’elle ne répondra pas à des questions ou des demandes d’entrevue concernant l’événement. L’entièreté de ce communiqué est disponible ici.

Articles reliés