22 juin 2024

Côte-du-Sud—Rivière-du-Loup—Kataskomiq—Témiscouata sera la nouvelle appellation de la circonscription

La Commission de délimitation des circonscriptions électorales fédérales pour la province de Québec a rendu public son dernier rapport en lien avec la Loi sur la révision des limites des circonscriptions électorales. Elle a choisi d’aller de l’avant avec la proposition du député Bernard Généreux de lui donner l’appellation « Côte-du-Sud—Rivière-du-Loup—Kataskomiq—Témiscouata ». Au départ, le nom retenu par la Commission était Montmagny – Témiscouata – Kataskomiq. Le député Bernard Généreux trouvait qu’il ne représentait pas suffisamment bien la circonscription, car Rivière-du-Loup n’était plus dans l’appellation et qu’il considère la Ville comme étant le carrefour économique de la région. Il a donc fait la recommandation de conserver le nom de la ville dans l’appellation. Il a aussi proposé de remplacer « Montmagny » par « Côte-du-Sud » qui engloberait les MRC de Montmagny, L’Islet et Kamouraska. Le député considère que cette appellation historique est connue de tous dans la région comme désignant ce territoire. Bien que M. Généreux se réjouit que sa suggestion ait été reconnue quant au nom du conté, il croit toujours que les parlementaires devraient réexaminer les réalités des députés en milieu rural, car elle ne serait actuellement pas prise en compte. Il déplore également que le redécoupage entraine la perte d’une circonscription dans l’Est du Québec. Après le redécoupage, la population de Côte-du-Sud—Rivière-du-Loup—Kataskomiq—Témiscouata sera d’environ 116 216 habitants comparativement à celle de 96 724 que comptait Montmagny-L’Islet-Kamouraska-Rivière-du-Loup selon les données de Statistique Canada. Créer une égalité Selon la Commission, la population du Québec a augmenté d’environ 7,6 % entre 2011 et 2021. L’augmentation ne fut toutefois pas égale dans toutes les régions. Le redécoupage du Québec vise donc à égaliser le plus possible le nombre de citoyens par circonscription en vue de répondre au principe d’égalité entre les citoyens (« une personne, une voix). Alors que 17 circonscriptions garderont les mêmes limites, les 60 autres auront un territoire différent. Une circonscription sera aussi créée dans les Laurentides et une sera supprimée dans la région de la Gaspésie. Incluant le comté de M. Généreux, 12 circonscriptions changeront de nom. La Commission souhaitait aussi refléter la présence de toutes les nations autochtones reconnues dans la province. Il s’agit de ce qui motive l’ajout de « Kataskomiq » à l’appellation du comté. Dans son rapport, la Commission mentionne avoir reçu plusieurs commentaires quant à la longueur des noms de circonscription. Certains auraient aussi souligner ne pas comprendre la nécessité d’ajouter une référence autochtone dans les appellations, surtout lorsque l’ajout de celle-ci signifiait la disparition d’un élément qui était déjà présent dans le nom de la circonscription. La Commission avait fait sa Proposition en juillet 2022. Des consultations avaient ensuite eu lieu afin de recueillir les commentaires des élus et des citoyens et leurs suggestions. La décision entrera en vigueur en avril 2024.

Articles reliés