21 avril 2024

Le Bloc Québécois maintient sa position contre le redécoupage électoral

Le samedi 4 février dernier a eu lieu à La Pocatière l’Assemblée générale annuelle du Bloc Québécois de Montmagny–L’Islet–Kamouraska–Rivière-du-Loup, suivie de son congrès de circonscription. En première partie, la présidente sortante, Diane Sénécal, a offert un bilan positif des activités de la dernière année. Les membres ont par la suite reconduit le conseil exécutif sortant tout en ajoutant deux nouveaux membres. Le député parrain de la circonscription, Maxime Blanchette-Joncas (Rimouski–Neigette–Témiscouata–Les Basques) présent lors de l’Assemblée en signe d’appui, a profité du moment pour offrir une allocution. À la suite de l’Assemblée générale annuelle, présidée par l’ancien député Paul Crête, avait lieu le congrès de circonscription. À cette occasion, les membres ont été invités à réfléchir et à discuter de la proposition principale qui a été soumise à ses membres par le Bloc Québécois en novembre dernier. Les membres présents se sont ainsi entendus pour présenter quatre modifications à la proposition principale, lesquelles seront discutées lors du Congrès national en mai prochain. Quatre membres de l’exécutif, soit la présidente, ainsi que Ursule Thériault et les deux nouveaux membres, ont été délégués au Congrès national du Bloc Québécois afin d’y représenter les intérêts de la région. L’Association de circonscription du Bloc québécois de Montmagny–L’Islet–Kamouraska–Rivière-du-Loup (MLKRDL) maintient aussi sa position contre le redécoupage électoral. Ainsi, le comté incorporerait la MRC du Témiscouata au territoire actuellement couvert. « Ça ferait un immense territoire à desservir pour un seul ou une seule députée et il est assuré que ça aurait d’énormes impacts sur les services à la population », mentionne Mme Sénécal.

Articles reliés