19 mai 2024

Marc Lefrançois se présentera à l’élection partielle de Montmagny

Un premier candidat annonce son intention de se présente à l’élection partielle pour le poste de conseiller du district 1 à la Ville de Montmagny qui s’est libéré à la suite de la démission de Marc Langlois en mai dernier. Il s’agit de Marc Lefrançois, un homme issu du milieu industriel de Montmagny, qui se dit prêt à investir le temps nécessaire pour répondre aux demandes des citoyens du district. M. Lefrançois est à la retraite depuis environ trois ans. Il n’avait jamais vraiment songé à s’impliquer en politique, mais l’arrivée de ses petits-enfants dans sa vie lui a donné la motivation nécessaire. « Par exemple, ma fille vient de s’acheter une maison à Montmagny pour elle et mon petit-fils et je vois à quel point cela peut être difficile en ce moment avec le coût de la vie. » Ayant possédé et géré deux entreprises à Montmagny, il souhaite amener une vision différente des autres conseillers, ces derniers ayant majoritairement évolué dans des secteurs publics. « Je ne me présente pas afin de nuire aux idées apportées par le conseil actuel, si elles sont en faveur des citoyens, je ne m’y opposerai pas. Je veux seulement offrir mon expérience pour que nous puissions trouver des solutions et faire avancer les choses. » Le candidat mentionne que ce qu’il souhaite le plus est de pouvoir donner aux citoyens un répit de taxes et que la Ville revienne d’abord à ses services essentiels, comme l’entretien des rues, ramasser les ordures, etc. Il ajoute toutefois qu’il croit important que la Ville encourage certaines causes et fasse des investissements, il souhaite par contre s’assurer que ces derniers rapportent. « Je veux simplement que l’argent que les citoyens donnent en payant leurs taxes soit investi dans des choses qui rapportent. Tant mieux si l’avantage est pécuniaire, mais investir dans un organisme rapporte quand même, car il offre ensuite un service essentiel à la population. » Il se dit aussi bien placé pour connaitre les besoins de plusieurs couches de la population, étant lui-même retraité, mais très actifs dans la vie de ses enfants et petits-enfants. « Je souhaite pouvoir redonner à ma ville et aux citoyens. J’ai du temps et de l’énergie et je souhaite m’impliquer. Lorsque je m’investis dans un projet, je m’y mets à fond et celui-là ne sera pas une exception. » Il s’engage également à répondre aux demandes et aux questions que les citoyens auront pour lui s’il devait être élu. « Je n’aurai pas nécessairement la réponse qu’ils souhaitent entendre, mais j’irai chercher des explications pour eux et je serai honnête sur la situation. » À propos de M. Lefrançois M. Lefrançois n’est pas originaire de Montmagny, mais il y a demeuré la majeure partie de sa vie, soit depuis 1966. Ses études sont dans le domaine de l’imprimerie. Il débute dans le milieu professionnel en faisant la gestion des salles à l’Hôtel le Germoir, aujourd’hui devenu l’Hôtel l’Oiselière, tout en travaillant dans son domaine d’études. En 1988, il fonde avec son père l’Imprimerie Pierre Lefrançois. Il continue de l’opérer avec l’aide de sa conjointe, Élise Normand, après le décès de son père en 1994 jusqu’en 2006. Il fait ensuite l’acquisition d’une entreprise de VR située sur le chemin des Poirier qui est aujourd’hui devenue le Centre du VR. Il en fut propriétaire avec sa conjointe jusqu’à sa vente en 2015, mais il a continué de travailler au sein de l’entreprise jusqu’à sa retraite en 2020. M. Lefrançois s’est aussi impliqué au sein de certaines associations à Montmagny. Par exemple, il fut responsable d’une ligue de quille et s’est impliqué sans le baseball et le hockey mineur. Il fut à un certain moment nommé président de l’Association de hockey sur glace de Montmagny (AHGM). Il fut aussi membre du Club Richelieu pendant près de 10 ans.

Articles reliés