13 avril 2024

Ville de Montmagny: Les dossiers en développement économique confiés à Marc Lefrançois

Avec l’élection du conseiller du district 1, Marc Lefrançois, en septembre dernier, les responsabilités des membres du conseil municipal de la Ville de Montmagny ont dû être revues afin de lui en attribuer. Ancien homme d’affaires, M. Lefrançois s’est vu confier des dossiers en lien avec le développement économique. D’autres conseillers ont également profité de ce remaniement afin de rééquilibrer leur charge de travail. Depuis l’élection du conseil municipal, il y a deux ans, chaque conseiller s’était vu attribuer un « chantier ». Les comités sur lesquels ils siègent sont choisis selon ce dernier et selon leurs compétences et intérêts personnels. Après avoir fait carrière dans le domaine des affaires, M. Lefrançois s’occupera du « développement économique ». Il siègera donc à la Société de développement économique (SDÉ) de Montmagny. Les autres comités qu’il a intégrés sont le Comité de la sécurité civile et incendie, le Comité consultatif en développement touristique ainsi que la Régie intermunicipale de gestions des matières résiduelles de L’Islet-Montmagny. Comme tous les conseillers, il siègera également au Comité de finances et infrastructure et au Comité des ressources humaines. Jessy Croteau cèdera donc sa place à la SDÉ à M. Lefrançois. Il occupera toutefois maintenant un siège à la Corporation du camping Pointe-aux-Oies. La conseillère Michelle Bernard ne siègera plus à la Régie intermunicipale de gestion des matières résiduelles de L’Islet-Montmagny ni au Carrefour mondial de l’accordéon. Mireille Thibault aura désormais une place au Comité consultatif d’urbanisme, mais laissera celle qu’elle occupait à la Corporation du camping Pointe-aux-Oies. Sylvie Boulet quittera la Corporation de la Bibliothèque de Montmagny. Gabrielle Brisebois siègera au Carrefour mondial de l’accordéon, mais cèdera sa place au Comité consultatif de la culture, au Comité consultatif d’urbanisme, ainsi qu’au Comité de la sécurité civile et incendie. Pour sa part, le maire Marc Laurin conservera tous ses mandats. « C’est bien d’avoir un remaniement des responsabilités en mi-mandat. Chacun est libre de présenter ses intérêts et ça développe la polyvalence de s’impliquer dans différents dossiers. L’arrivée de Marc change aussi la dynamique, il apporte sa couleur et sa personnalité au conseil », mentionne le maire de Montmagny. La Société de développement économique (SDÉ) devra maintenant décider qui occupera le poste de président. En effet, le poste était occupé par Marc Langlois, l’ancien conseiller du district 1 avant sa démission en mai dernier.

Articles reliés