18 avril 2024

Nouveau lieu de rencontres pour le Centre d’entraide familiale

Afin de répondre aux besoins des intervenantes de Montmagny et pour prendre le relais des services de supervision des droits d’accès, le Centre d’entraide familiale s’est doté d’un tout nouveau local.

« Les filles disaient qu’elles n’avaient pas d’espace leur assurant une certaine confidentialité pour les retours d’appels ainsi que pour la prise de notes dans divers dossiers », a mentionné la directrice générale du Centre d’entraide familiale, Lysanne Tanguay. À la suite de cette conversation avec les membres de son équipe, une première graine a été semée dans le cerveau de Mme Tanguay. Un mois plus tard, cette dernière a reçu un appel de la Maison La Frontière expliquant qu’elle ne pourrait plus assumer la responsabilité du service de supervision des droits d’accès. « Partout en Chaudière-Appalaches, ce sont des organismes en lien avec les familles qui portent ce type de dossier. C’était logique pour nous d’accepter. » La technicienne en travail social et coordonnatrice du service de supervision des droits d’accès, Joanie Côté, estime qu’un local comme celui-là est bénéfique autant pour les parents que pour les enfants. « Ça permet de meilleurs échanges.  Nous n’intervenons pas lors des contacts à moins que la sécurité de l’enfant soit compromise. Cela dit, on peut parfois outiller le parent en l’orientant.»   Du même élan, Mme Tanguay précise que l’approche des intervenantes n’est pas intrusive. « On veut que les gens se sentent bien et naturellement accueillis. Il ne faut pas que la clientèle ait l’impression d’être dans un local froid et désagréable. » Le local servira aussi pour les rencontres de divers programmes du Centre d’entraide familiale. « Nous accueillerons les familles.  On veut un endroit permettant aux adultes d’échanger, mais aussi leur offrir la possibilité qu’ils amènent leurs enfants. Les jeunes seront accueillis tout juste à côté Au Jardin des petits pieds », a précisé la directrice. Les travaux ont commencé à la fin du mois d’octobre. Le Centre d’entraide a reçu de bons coups de pouce financiers, soit une somme de 27 000 $ provenant, entre autres, du ministère de la Famille et du Regroupement québécois des ressources de supervision des droits d’accès. Au total, le coût des travaux est de 40 000 $. Au moment de la visite du Journal, Mme Tanguay était prête à accueillir les premiers visiteurs.