08 juin 2024

Rendre accessible un marais riche en biodiversité tout en le protégeant

La Ville de Montmagny présente les nouveaux aménagements réalisés au parc du Marais dans les derniers mois. Le projet estimé à environ 150 000 $ comprend l’allongement du sentier de l’Oie blanche ainsi que plusieurs aménagements fauniques qui viendront protéger les nombreuses espèces qui résident dans le parc. Le sentier de l’Oie blanche est accessible en empruntant le chemin de gravelle qui dévie de la piste cyclable dans le parc des Marais. Il contourne le marais et deux caches permettent de faire l’observation de plusieurs espèces d’animaux qui vivent dans le milieu. Cette section du sentier existe depuis de nombreuses années, mais il est maintenant possible de se rendre plus loin. Une petite section permet de se rendre près du fleuve, où une petite plage se trouve. Comme cet endroit est fréquemment inondé lors des marées, aucun aménagement n’y fut installé, mais il est tout de même possible de s’y promener. Le site du toutefois nettoyé, car beaucoup d’ordures s’y trouvaient. Un panneau fut d’ailleurs installé à l’entrée afin de sensibiliser les gens à ne pas y jeter de déchets et à être respectueux de la faune et de la flore.

Il est ensuite possible de continuer vers la gauche sur le nouveau sentier et de traverser une petite passerelle aménagée autour d’un corridor faunique où l’on retrouve plusieurs espèces d’arbres et d’arbustes qui font le bonheur des oiseaux et d’autres petits animaux.

Finalement, le sentier se termine avec une maternité pour chauves-souris et hirondelles, qui peuvent y avoir des petits qui y seront protégés des prédateurs.

Les travaux d’agrandissement du sentier ont été faits au cours de l’été, tout en prenant en considération les périodes clés pour les oiseaux migrateurs qui fréquentent le lieu afin d’avoir le moins d’impact possible sur le milieu. Prévention et protection En plus de la prolongation du sentier, des aménagements ont été réalisés afin de mieux protéger les diverses espèces qui résident dans les marais. Au cours de l’été 2022, la caractérisation des milieux naturels effectuée par un groupe d’étudiants en biogéosciences de l’environnement de l’Université Laval a permis de définir les aménagements fauniques à privilégier, dont trois sites de ponte pour les tortues, deux corridors fauniques et une maternité pour les chauves-souris. Ces donc autour de cela que les efforts de nombreux bénévoles et jeunes de la région ont été tournés. Grâce à plusieurs activités organisées dans les derniers mois, tous ces aménagements ont pu être réalisés. L’Écoprise de l’École secondaire Louis-Jacques-Casault a réalisé la construction de structures en bois, alors que des élèves des écoles primaires de la région ont participé à des activités de nettoyage des déchets dans le secteur. Des centaines de jeunes de la région ont été impliqués dans le projet. Plusieurs panneaux d’interprétations ont été installés sur le sentier afin d’éduquer les gens sur les espèces qui résident dans le parc. Des informations supplémentaires sont également disponibles en numérisant les codes QR que l’on retrouve sur les panneaux. Il y a des textes, mais aussi des capsules informatives qui donnent des détails sur les animaux dans le parc et qui expliquent les aménagements qui ont été réalisés.

Afin de réaliser l’ensemble du projet estimé à un peu plus de 150 000 $, la Ville de Montmagny a bénéficié de l’appui financier de la Fondation de la faune du Québec et d’Hydro-Québec, par l’entremise du Programme Hydro-Québec pour la mise en valeur des milieux naturels, ainsi que de la Fondation Richelieu, du Fonds d’action Saint-Laurent, d’Avantage Saint-Laurent, de la Fondation Telus pour un futur meilleur, de Canards Illimités Canada et du Comité ZIP Sud de l’Estuaire. Une deuxième et une troisième phase sont déjà prévues pour ce projet afin de rendre de nouvelles zones accessibles aux amateurs de lieux riches en biodiversités.

Articles reliés