12 juin 2024

Une haie de 450m pour améliorer les conditions routières

L’Atelier agricole, la MRC de Montmagny, la Ville de Montmagny et le ministère des Transports et l’Organisme des Bassins versants de la Côte-du-Sud ont inauguré la deuxième phase d’un projet de haie brise-vent qui aidera à diminuer la problématique des forts vents sur la route 132. Les partenaires du projet espèrent ainsi pouvoir prévenir des fermetures de routes rendant difficile l’accès à l’Hôpital de Montmagny en période hivernale. La haie brise-vent mesure environ 450 m et elle est composée de 15 espèces d’arbres et d’arbustes. Située à côté de l’Atelier agricole sur le boulevard Taché Ouest à Montmagny, la haie servira principalement à diminuer l’impact des vents lors des tempêtes sur ce tronçon de la route 132. En effet, la portion de la route 132 qui se situe entre l’Hôpital de Montmagny et l’avenue Jacques Pozé est reconnue comme étant un secteur très affecté par la force des vents et qui doit souvent être fermé lors d’une tempête. En 2012, une première phase du projet avait été amorcée par la plantation d’une première haie, mais de taille plus petite. Cette deuxième phase débutée en 2022 est venue prolonger la plantation afin d’assurer une plus grande protection. Selon le ministère des Transports et de la Mobilité durable (MTMD), les impacts positifs de ce projet seront la réduction de la formation de glace sur la chaussée, de l’accumulation de neige et de poudrerie. Cela pourrait donc éviter la fermeture de la route 132 ou d’en diminué la durée, cette portion de la route étant importante pour les citoyens, car il s’agit de celle qui permet d’accéder à l’Hôpital de Montmagny. Toujours selon le MTMD, en plus de représenter une solution écologique, il s’agit aussi d’une solution beaucoup plus permanente que l’installation de clôtures à neige qui devait se faire chaque hiver pour contrôler les vents. En effet, les types d’arbres sélectionnés ont des cycles de croissance différents permettant que la haie conserve son volume pendant un grand nombre d’années. Bien que la plantation demande de l’entretien, il s’agirait d’une tâche beaucoup moins lourde et coûteuse que l’installation des clôtures à neige. L’investissement représente environ 20 000 $. Biodiversité La plantation de la haie brise-vent a également un impact sur la biodiversité dans la région. En effet, en plus de contenir une quinzaine d’espèces d’arbres et d’arbustes, elle pourra constituer un nouvel habitat pour les animaux comme certaines espèces d’oiseaux qui s’aventure dans ce secteur. L’Atelier agricole prévoit aussi pouvoir bénéficier de ce projet situé en bordure de ses terres, car la nouvelle haie permettra de protéger les cultures des forts vents, donc de limiter l’impact des tempêtes sur les récoltes. Aussi, le projet fut adapté aux réalités de l’Atelier comme il est situé sur ses terres, ainsi une espèce intégrée dans la haie permettra aux agriculteurs de cueillir des noix.

Articles reliés