21 mai 2024

Une intervenante du Havre des femmes remporte 10 000 $ pour son organisme

Karine Boutin, intervenante et agente de sensibilisation au Havre des femmes, a récemment gagné le gros lot de 10 000 $ à la loterie caritative Loto-o-suivant. Alors qu’elle remportait elle-même ce montant, Loto-Québec remettait l’équivalent à un organisme de son choix. Mme Boutin explique que c’était la première fois qu’elle participait à cette loterie. Elle trouvait le principe intéressant, car il permettait de courir la chance de gagner l’argent, mais également d’en remettre à un organisme de son choix. Elle a donc décidé d’y investir un deux dollars. Elle a appris un peu plus tard qu’elle remportait le gros lot. « Ça tombe tellement bien, je suis agente de sensibilisation, une partie de mon emploi est de trouver du financement pour notre organisme. De gagner ce gros lot et de pouvoir faire ce don, c’était comme une reconnaissance de la vie pour mon travail. » L’intervenante affirme que le montant de 10 000 $ remis par Loto-Québec au Havre des femmes sera redirigé vers les victimes de violence conjugale. Elle explique qu’il servira à répondre à certains besoins des femmes hébergées par l’organisme. Groupe de soutien et services externes Dans les derniers mois, grâce aux services externes qu’a développés le Havre des femmes, un groupe de soutien a pu être formé. Mme Boutin explique que l’organisme aura deux groupes qui tiendront une dizaine de rencontres par année. Celui en cours est complet avec six participantes, un nouveau devrait être annoncé après la période des Fêtes. « On tient à offrir ce service, car il était inexistant dans la région. Il y a des groupes de soutien lorsqu’on vit une maladie ou si nous avons un problème de dépendance, mais il n’y avait pas ce service pour les femmes ayant subi de la violence dans une relation amoureuse. » Mme Boutin explique que les salles aménagées par l’organisme à Montmagny et Saint-Jean-Port-Joli sont parfaites pour ces rencontres, car elles offrent un espace pour la tenue du groupe de soutien, ainsi qu’un espace séparé pour que des intervenantes puissent s’occuper des enfants des participantes au besoin. Mme Boutin affirme également que les besoins sont toujours importants en matière de services pour venir en aide aux femmes victimes de violence conjugale. Autant les services d’hébergement que les services externes du Havre des femmes sont très sollicités. « Les demandes sont toujours élevées et constantes, il n’y a pas eu de changement à ce niveau dans les derniers mois. » Le Havre des femmes dévoilera également dans les prochaines semaines des informations en lien avec son activité annuelle de financement « Le bal en blanc », initiative démarrée l’an dernier dans le cadre du 40e anniversaire de l’organisme. Mme Boutin indique que le Havre des femmes souhaite en faire un événement annuel.

Articles reliés